Musicopolis
Magazine
Jeudi 27 août 2020
25 min

Henri Dutilleux, Tout un monde lointain

"Tout un monde lointain" : concerto conçu pour un soliste d'exception, paraphrase lyrique d'un poème de Baudelaire, et témoignage d'un coup de foudre amical entre un violoncelliste, Mstislav Rostropovitch, et un compositeur, Henri Dutilleux.

Henri Dutilleux, Tout un monde lointain
Henri Dutilleux et Mstislav Rostropovitch le 28 décembre 1978 à la Maison de la radio, © Radio France / Roger Picard

Une rencontre parisienne

Certains duos possèdent une harmonie mystérieuse, équilibrée, une vibration toute naturelle. L’histoire de la musique est riche de ces histoires d’amitié qui ont laissé sur des partitions l’empreinte d’une rencontre. Mstislav Rostropovitch et Henry Dutilleux ont partagé une longue amitié, de laquelle est née une pièce poétique, Tout un monde lointain...

À l’origine de leur rencontre : le Premier Concerto de Chostakovitch. Le violoncelliste Mstislav Rostropovitch assure la création parisienne de la pièce en janvier 1961. C'est à cette occasion qu'il rencontre le compositeur français. Les jours suivants, une idée prend corps : Henry Dutilleux décide d’écrire un concerto pour le virtuose.

"Tout un monde lointain, absent, presque défunt"

Mais le concerto tarde à voir le jour… Pris par la composition des Métaboles pour l’orchestre de Cleveland, il ne parvient à terminer la pièce qu’en 1965. Henri Dutilleux prend son temps, mais c’est parce qu’il aime à vivre, à lire, à enseigner, à sortir au théâtre ou à l'opéra. Lors de la longue genèse de l’œuvre, les deux protagonistes deviennent des amis fidèles.

Tout un monde lointain : le titre est à l’image du concerto, poétique. A l’occasion du centenaire de la mort du poète, l’intégrale de Charles Baudelaire est rééditée. Henri Dutilleux emprunte à un vers du poème La Chevelure un fragment de vers. Chacun des cinq mouvements contient quelques vers extraits des Fleurs du mal en épigraphe, invitant l'auditeur à parcourir des espaces abstraits ou des paysages enivrants : Enigme, Regard, Houles, Miroirs et Hymne. “Le violoncelle doit servir de relais, de médium entre l’univers de Baudelaire et le monde sonore pour tout ce qui s’identifie à l’idée d’évasion.”

Le 25 juillet 1970, au festival d’Aix-en-Provence, alors que le mistral souffle sur la ville, l’accord final est emporté par un torrent d’applaudissements. Rostropovitch envoie une carte au compositeur et à sa femme le soir même : « Très chers Geneviève et Henri ! Nous vous aimons de tout notre cœur. Merci pour cette œuvre géniale. »

« Enfin commencèrent à Aix-en-Provence les premières répétitions d’orchestre seul, sous la direction de Serge Baudo. […] dès la première répétition, Rostropovitch était près de moi, réagissant tout comme moi. Il sentait cette musique émerger peu à peu, prendre sa véritable forme, et cette complicité tenait du prodige »

Programmation musicale

Henri Dutilleux (1916-2013)
Tout un monde lointain... (1976-70) I. Énigme
Mstislav Rostropovitch, Orchestre de Paris, direction Serge Baudo
EMI 7493042

Henri Dutilleux (1916-2013)
Tout un monde lointain... (1976-1970) II. Regard
Mstislav Rostropovitch, Orchestre de Paris, direction Serge Baudo
EMI 7493042

Henri Dutilleux (1916-2013)
Tout un monde lointain... (1976-1970) III. Houles
Mstislav Rostropovitch, violoncelle, Orchestre de Paris, direction Serge Baudo
EMI 7493042

Henri Dutilleux (1916-2013)
Tout un monde lointain... (1976-70) IV. Miroirs
Mstislav Rostropovitch, Orchestre de Paris, direction Serge Baudo
EMI 7493042

Henri Dutilleux (1916-2013)
Tout un monde lointain... (1976-70) V. Hymne
Mstislav Rostropovitch, Orchestre de Paris, direction Serge Baudo
EMI 7493042

Archives de l'INA

  • « Rostropovitch au sujet de Henri Dutilleux » ; Le bon plaisir, France Culture. Enregistré le 01/01/1990 et diffusé le 27/01/1990. Martine Cadieu, productrice et présentatrice, avec Mstislav Rostropovitch, Henri Dutilleux.
  • « Henri Dutilleux » ; Musiciens français témoins de leur temps, France Musique. Enregistré le 01/08/1970 et diffusé le 25/08/1970. François Serrette, Producteur, avec Henri Dutilleux.
  • «  Henri Dutilleux , 3 : de 1961 à 1970 » ; Le rythme et la raison, France Culture. Enregistré et diffusé le 27/01/1988. Annie Coeurdevey, réalisatrice et productrice, Michèle Reverdy, présentatrice, avec Henri Dutilleux.
L'équipe de l'émission :