Musicopolis
Magazine
Mardi 12 février 2019
24 min

1905, Déodat de Séverac, création de sa suite pour piano "En Languedoc"

Composée entre 1903 et 1904, la suite pour piano "En Languedoc" de Déodat de Séverac est jouée pour la première fois le 25 mai 1905 à la Schola Cantorum de Paris, par Ricardo Viñes, l'un des plus grands pianistes de l'époque. Anne-Charlotte Rémond retrace aujourd'hui la genèse de cette oeuvre...

1905, Déodat de Séverac, création de sa suite pour piano "En Languedoc"
1905, Déodat de Séverac, création de sa suite pour piano "En Languedoc" / Musicopolis, © Getty / Mondadori Portfolio

En novembre 1904, alors qu'il est dans sa ville de St Félix, dans la Haute Garonne, Déodat de Séverac écrit à Ricardo Viñes : "Cher ami, je mets à la poste le dernier morceau de ma suite que je débaptise si vous n'y voyez pas d'inconvénient. « Loin des Villes » me paraît beaucoup trop général tandis que j'ai essayé de donner à la musique la couleur spéciale de notre Midi. Elle s'appellera donc désormais « Occitanie » ou « En Languedoc ». J'espère que vous avez reçu le premier morceau ? Vous avez donc maintenant toute la suite de 1 à 5 ? Je vous remercie de vouloir interpréter cette petite œuvre à laquelle vous insufflerez la verve qui lui manque peut-être un peu hélas ! Veuillez offrir mes respects à Madame votre mère…Je suis encore à la campagne pour quelques temps et je profite de cela pour élaborer un poème symphonique dont le sujet m'amuse. Donnez-moi de vos nouvelles."

"Séverac fait de la musique qui sent bon et l'on y respire à plein coeur."

Après avoir créé les morceaux de la suite de Déodat de Séverac par épisodes à Bruxelles, (appelée d'abord « Loin des Villes » puis rebaptisée « En Languedoc »), Ricardo Viñes donne donc l'intégralité des cinq morceaux à la Schola Cantorum le 25 mai 1905. La critique est élogieuse. Dans son feuilleton du journal « Le Temps », Pierre Lalo écrit : "son œuvre sort de la nature, elle est pleine de l'odeur du terroir, on y respire le parfum du sol. Les courses sous le soleil, les haltes à l'ombre, les cloches discrètes tintant dans l'air du soir, les heures de repos et de rêve à la fin du jour, les labeurs des champs, les divertissements après le travail, les peines et les joies de la vie rustique, sa musique exprime toutes ces choses : l'âme des paysages et celle des hommes, l'âme du pays natal est en elle." Et Claude Debussy : "Séverac fait de la musique qui sent bon et l'on y respire à plein coeur."

Programmation musicale 

Déodat de Séverac (1872-1921)
En Languedoc, suite pour piano (1903-04) I. Vers le mas en fête
Blanche Selva, piano (78T)
Columbia D 15 140   

Déodat de Séverac (1872-1921)
En Languedoc, suite pour piano (1903-04) I. Vers le mas en fête
Aldo Ciccolini, piano
EMI 5723722   

Déodat de Séverac (1872-1921)
Ave verum corpus
Maîtrise de Colmar, Olivier Vernet, orgue Mulheisen de l'église Saint Laurent de Sausheim
Ligia Digital LIDI 0104244-12   

Déodat de Séverac (1872-1921)
Nymphes au crépuscule, tableau musical pour orchestre et choeur de femmes dans la coulisse
Choeur sous la direction de Ching Lien Wu, Orchestre de la Suisse romande, direction Roberto Benzi
Productions RSR RSR 6197   

Déodat de Séverac (1872-1921)
Le Chant de la Terre (1899-1900) VII. Epilogue  
Aldo Ciccolini, piano
EMI 685851 2   

Déodat de Séverac (1872-1921)
En Languedoc, suite pour piano (1903-04) II. Sur l'étang, le soir
Aldo Ciccolini, piano
EMI 5723722   

Déodat de Séverac (1872-1921)
En Languedoc, suite pour piano (1903-04) V. Le jour de la foire au mas
Aldo Ciccolini, piano
EMI 5723722   

Déodat de Séverac (1872-1921)
En Languedoc, suite pour piano (1903-04) III. A cheval dans la prairie
Aldo Ciccolini, piano
EMI 5723722   

Déodat de Séverac (1872-1921)
En Languedoc, suite pour piano (1903-04) V. Le jour de la foire au mas
Aldo Ciccolini, piano
EMI 5723722
 

L'équipe de l'émission :