Musicopolis
Magazine
Mardi 19 octobre 2021
24 min

Chostakovitch Concerto pour violon n°1, 7 ans de réflexion

La première du Concerto pour violon de Chostakovitch a lieu le 29 octobre 1955. C'est un immense succès, les interprètes doivent même rejouer le finale une deuxième fois ! Anne-Charlotte Rémond revient sur l'histoire de ce concerto mythique dans Musicopolis...

Chostakovitch Concerto pour violon n°1, 7 ans de réflexion
Dmitri Shostakovich (1906-1975) en 1955. Photographie de Michael Ozersky., © Getty / Photo de Michael Ozersky/Slava Katamidze Collection/Getty Images

Un succès immédiat

Le 18 octobre 1955, deux musiciens font le voyage Moscou-Leningrad, en train. Dimitri Chostakovitch, compositeur, et David Oistrakh, violoniste. Ils se connaissent bien, ils ont souvent travaillé ensemble. Chostakovitch habite Moscou, la capitale d'URSS, mais il est né à Leningrad (alors Saint-Pétersbourg) et il a longtemps enseigné au Conservatoire. C'est sa ville de coeur, à laquelle il a dédié sa 7e Symphonie créée pendant le siège en 1942. Il vient, en compagnie d'Oistrakh, apporter son Premier Concerto pour violon à Evgeny Mravinsky, le chef de l'Orchestre Philharmonique de Leningrad.   Dès la première répétition du concerto le 25 octobre 1955 conduit par le chef Evegeny Mravinsky, tout le monde est subjugué. Ce succès sera confirmé lors de la première représentation où les interprètes doivent rejouer le finale. L’alchimie entre le violoniste est le composteur est confirmée par ce que Chostakovitch confiera à son ami Isaak Glikman : "Tu sais, Oistrakh a pris quelques libertés ici et là dans le finale. Quelques passages n'étaient pas exactement tels que je l'aurais souhaité, mais même comme ça, c'était très intéressant. Il expérimentait, et c'était encore intéressant. Quel talent ! ».  

Un concerto mis dans un tiroir

Revenons-désormais à la place du concerto dans la vie de Chostakovitch : La première du Concerto pour violon de Chostakovitch a été un bon moment pour le compositeur. En 1955, sa place dans le paysage musical soviétique est bien établie. Il est le plus grand compositeur vivant, le fait n'est plus discuté, et surtout depuis ce jour de 1953 où sont morts à quelques heures d'intervalle Staline et Prokofiev. Malgré cela, présenter une nouvelle oeuvre est toujours un risque, et par deux fois déjà il s'est trouvé désigné par le pouvoir comme écrivant une musique non conforme à la ligne du parti. Le contexte d’écriture de ce concerto n’est alors pas aussi simple qu’il n’y parait. En effet dans la conjoncture politique de l'époque, il est hors de question de créer l'oeuvre en public. Il faudra attendre sept ans après l'achèvement du Concerto et deux ans après la mort de Staline qu’enfin l’oeuvre puisse être entendue en public

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Programmation musicale

Dimitri Chostakovitch (1906-1971)
Concerto pour violon op 77 (1947-48) I. Nocturne
David Oistrakh, violon, Orchestre Philharmonique de Leningrad, direction Evgeny Mravinsky  
Praga  PRD/DSD 350 059

Dimitri Chostakovitch (1906-1971)
Concerto pour violon op 77 (1947-48) II. Scherzo
David Oistrakh, violon, Orchestre Philharmonique de Leningrad, direction Evgeny Mravinsky
Praga
PRD/DSD 350 059

Dimitri Chostakovitch (1906-1971)
Concerto pour violon op 77 (1947-48) III. Passacaille
David Oistrakh, violon, Orchestre Philharmonique de Leningrad, direction Evgeny Mravinsky
Praga PRD/DSD 350 059 

Dimitri Chostakovitch (1906-1971)
Concerto pour violon op 77 (1947-48) IV. Burlesque
David Oistrakh, violon, Orchestre Philharmonique de Leningrad, direction Evgeny Mravinsky
Praga PRD/DSD 350 059

Dimitri Chostakovitch (1906-1971)
Concerto pour violon op 77 (1947-48) IV. Burlesque
David Oistrakh, violon, Orchestre Philharmonique de New York, direction Dimitri Mitropoulos (enregistré le 1er janvier 1956)
New York Philharmonic NYP 9706/07

L'équipe de l'émission :