Musicopolis
Magazine
Mercredi 7 septembre 2016
28 min

Borodine en 1887 à St-Petersbourg 3/5 : Son opéra et sa seconde symphonie

Alors que le le professeur Alexandre Profirievitch Borodine meurt en 1887, nous revenons sur les instants marquants de sa vie, qui défila ce jour devant lui. Notamment cette période de la fin des années 1860 pendant laquelle il aura ébauché son opéra Prince Igor et commencé sa seconde symphonie.

Borodine en 1887 à St-Petersbourg 3/5 : Son opéra et sa seconde symphonie
Alexandre Borodine

Sujets développés

Le soir du 4 janvier 1869, on joue la première symphonie de Borodine. Balakirev est alors le directeur des concerts de la Société musicale russe et c'est lui qui a établi le programme. Etant membre du "groupe des cinq", ses amis sont présents et emballés par la pièce. Si les critiques de la presse ne sont pas très élogieuses à l'égard de cette symphonie, les autres musiciens, et notamment Liszt, apprécieront cette composition et féliciteront Borodine pour son travail.

Borodine écrit également les poèmes de ses mélodies, comme pour la Princesse de la mer, et s'inspire des événements de sa propre vie. A la fin des années 1860, ses amis et lui composent des opéras. Il commence à travailler sur Prince Igor.
Il finit par abandonner la composition de son opéra, à cause du manque de temps et de l'ampleur de la tâche qui lui paraît insurmontable. Il va néanmoins recycler ce qui est déjà écrit dans sa deuxième symphonie. Borodine mettra plus de 6 ans à achever cette nouvelle oeuvre, toujours à cause d'un manque de temps "physique et moral" dû à son métier de chimiste, à la maladie de sa femme, à l'enseignement qu'il prodigue à l'Ecole de médecine pour femmes de Saint Petersbourg.

Programmation musicale

Alexandre Borodine (1833-1887)
Symphonie n°1 en mi bémol majeur (1862-67) II. Scherzo. Prestissimo (Trio)
Orchestre du Bolchoï, direction Mark Ermler
Saison Russe RUS 288169

Alexandre Borodine (1833-1887)
Symphonie n°1 en mi bémol majeur (1862-67) III. Andante
Orchestre du Bolchoï, direction Mark Ermler
Saison Russe RUS 288169

Alexandre Borodine (1833-1887)
La Reine de la mer (1868) poème de Borodine
Marianna Tarassova, mezzo-soprano, Yuri Serov, piano
Delos DE 3277

Alexandre Borodine (1833-1887)
La Fausse Note (1868) poème de Borodine
Konstantin Pluzhnikov, ténor, Yuri Serov, piano
Delos DE 3277

Modest Moussorgsky (1839-1881)
Boris Godounov (1872) Acte IV. Sc 3. Choeur "Il n'étend pas ses ailes comme un faucon dans les airs"
Choeur et Orchestre du Bolchoï de Moscou, direction Alexandre Melik-Pashayev
Melodiya 74321 29349 2

Alexandre Dargomijsky (1813-1869)
Roussalka (1856) Acte I. Air du meunier
Fedor Chaliapine, basse, London Symphony Orchestra, direction Max Steinmann (enr 8 juin 1931)
EMI 9 2803' 2

Alexandre Borodine (1833-1887)
Prince Igor (1869-87) Acte II. Sc 2. Le rêve de Iaroslavna
Galina Gortchakova, soprano, Orchestre du Kirov de St Petersbourg, direction Valery Gergiev
Philips 442 537-2

Alexandre Borodine (1833-1887)
Prince Igor (1869-87) Prologue Choeur "Gloire à l'éblouissant soleil"
Choeur et Orchestre du Kirov de St Petersbourg, direction Valery Gergiev
Philips 442 537-2

Alexandre Borodine (1833-1887)
Symphonie n°2 (1869-76) I. Allegro
Berliner Philharmoniker, direction Sir Simon Rattle
EMI 5 17582 2

Alexandre Borodine (1833-1887)
Symphonie n°2 (1869-76) III. Andante
Berliner Philharmoniker, direction Sir Simon Rattl e
EMI 5 17582 2

Alexandre Borodine (1833-1887)
Symphonie n°2 (1869-76) IV. Finale : Allegro
Berliner Philharmoniker, direction Sir Simon Rattle
EMI 5 17582 2

Pour aller plus loin

...

Bibliographie

André Lischke, Alexandre Borodine, Bleu Nuit éditeur, 2004
Alfred Habets, Alexandre Borodine, d'après la biographie et la correspondance publiées par M. Vladimir Stassoff, Paris Librairie Fischbacher, 1893

Sur le même thème

L'équipe de l'émission :