Musicopolis
Magazine
Vendredi 13 novembre 2020
25 min

Berlin, 1755 : Création de "Der Tod Jesu" de Carl Heinrich Graun

En ce 26 mars 1755, pour le Mercredi Saint, toute la Chapelle royale est réunie dans la Cathédrale. Le compositeur, Carl Heinrich Graun, est dans le public. Les princes et les princesses de la famille royale sont là également…

Berlin, 1755 : Création de "Der Tod Jesu" de Carl Heinrich Graun
Image illustration Cathédrale de Berlin, © Getty / Elena Pueyo

J'ai eu le plaisir d'écouter la cantate de la Passion… Monsieur le maître de chapelle chanta et joua lui-même… et sa fille l'accompagna au chant. Je ne l'entendrai vraisemblablement plus jamais mieux interprétée."                  
Karl Wilhelm Ramler

Carl Heinrich Graun travaille pour le Prince Frédéric de Prusse depuis 1733. Il l'a suivi dans divers déplacements, puis à Berlin en 1740 lorsqu'il est devenu le roi Frédéric II. Graun a été nommé cette année-là Kapellmeister, et il s'ingénie depuis à répondre aux demandes de son maître. Le roi est passionné de musique, il joue de la flûte, et se produit quasiment chaque soir dans un petit concert privé mais il a une profonde aversion pour la musique religieuse.

Si le Roi n'aime pas la musique religieuse, ce n'est pas le cas de sa sœur benjamine Anna Amalia. Elle fait de la musique depuis son jeune âge, elle joue du luth, du violon et de la flûte, mais sa spécialité est le clavier, d'abord le clavecin et depuis peu l'orgue, qui l'enthousiasme. Elle prend aussi des leçons de composition. L'année passée en 1754, elle a entendu une Passion de Graun, de ses années de jeunesse, elle a voulu elle-même en composer une, et elle a demandé un livret à un poète berlinois Karl Wilhelm Ramler. Elle a mis quelques numéros en musique, mais pour une raison ou une autre, elle n'a pas terminé et Carl Heinrich Graun a pris la relève. Il l'achève en février 55.

Après l'audition privée de Der Tod Jesu de Graun chez le prédicateur de la cour, une répétition générale publique a lieu le 25 mars, en présence de la reine, avec une assistance étonnamment nombreuse. Puis le lendemain c'est la création le mercredi Saint, "en présence des princes et princesses de la maison royale". Le journal Berlinische privilegirte Zeitung nous dit que "la composition était de Monsieur le maître de chapelle Graun, un maître qui fut déjà trop souvent admiré, pour qu'on ne puisse s'imaginer les acclamations qu'il obtint de tous, même de eux qui n'étaient capables que de peu de sentiments. La poésie avait Monsieur Ramler pour auteur, et elle était absolument digne de la musique ; l'exécution même rendit honneur aux musiciens, qui procurèrent ce plaisir recueilli au public."

Programmation musicale

Carl Heinrich Graun (1703-1759)
Der Tod Jesu (1754-55) Choral "Du dessen Augen flossen"
Arcis Vocalistes, L'Arpa festante, Thomas Gropper, direction
Oehms Classics OC 1809

Carl Heinrich Graun (1703-1759)
Der Tod Jesu (1754-55) Choeur "Sein Odem ist schwach"
Arcis Vocalistes, L'Arpa festante, Thomas Gropper, direction
Oehms Classics OC 1809

Carl Heinrich Graun (1703-1759)
Der Tod Jesu (1754-55) Récitatif de soprano "Gethsemane ! Gethsemane !"
Monika Mauch, soprano, L'Arpa festante, Thomas Gropper, direction
Oehms Classics OC 1809

Carl Heinrich Graun (1703-1759)
Der Tod Jesu (1754-55) Air de soprano "Du Held auf den die Kocher"
Soile Isokoski, soprano, Orchestre Symphonique de la Radio de Leipzig, direction Howard Arman
Querstand VKJK0412

Carl Heinrich Graun (1703-1759)
Der Tod Jesu (1754-55) Récitatif de ténor "Nun klingen Waffen"
Georg Poplutz, ténor, L'Arpa festante, Thomas Gropper, direction
Oehms Classics OC 1809

Carl Heinrich Graun (1703-1759)
Der Tod Jesu (1754-55) Duo de sopranos "Feinde die ihr mich betrubt"
Soile Isokoski, Livia Agh, sopranos, Orchestre Symphonique de la Radio de Leipzig, direction Howard Arman
Querstand VKJK0412

Carl Heinrich Graun (1703-1759)
Der Tod Jesu (1754-55) Choeur "Unsere Seele ist gebeuget zu der Erden"
Arcis Vocalistes, L'Arpa festante, Thomas Gropper, direction
Oehms Classics OC 1809

Carl Heinrich Graun (1703-1759)
Der Tod Jesu (1754-55) Récitatif de basse "Jerusalemvoll Mordlust ruft mit wildem Thon"
Andreas Burkhart, baryton, L'Arpa festante, Thomas Gropper, direction
Oehms Classics OC 1809

Carl Heinrich Graun (1703-1759)
Der Tod Jesu (1754-55) Récitatif accompagné de basse "Es steigen Seraphim von allen Sternen nieder"
Andreas Burkhart, baryton, L'Arpa festante, Thomas Gropper, direction
Oehms Classics OC 1809

Carl Heinrich Graun (1703-1759)
Der Tod Jesu (1754-55) Choeur "Ihr Augen weint"
Andreas Burkhart, baryton, Arcis Vocalistes, L'Arpa festante, Thomas Gropper, direction
Oehms Classics OC 1809

Carl Heinrich Graun (1703-1759)
Der Tod Jesu (1754-55) Choral "Ich werde, dir zu Ehren alles wogen"
Arcis Vocalistes, L'Arpa festante, Thomas Gropper, direction
Oehms Classics OC 1809

L'équipe de l'émission :