Musicopolis
Magazine
Mercredi 20 octobre 2021
24 min

Beethoven, Fidelio, un sujet de son temps

Nous avons du mal à nous rendre compte à quel point Fidelio est vraiment de son temps : un mari enfermé dans une sombre geôle est secouru par son épouse, déguisée en homme ! Mais Anne-Charlotte Rémond se porte volontaire pour comprendre l'histoire de l'opéra dans Musicopolis.

Beethoven, Fidelio, un sujet de son temps
Figurine n°1 chromos Liebig. Série Fidelio. Publicité pour la Liebig publié en Allemagne en 1901., © Getty / Photographie de Fototeca Gilardi/Getty Images

Fidelio ou Léonore, une histoire à la mode

Pourquoi Fidelio est-il vraiment un sujet de son temps ? Deux raisons : d'abord à l'origine du livret, une histoire véridique et récente : pendant la Terreur, en France, une valeureuse épouse se serait déguisée, fait employer dans la prison où était interné son mari et l'aurait libéré ! Deuxième raison, ce genre d'ouvrage qu'on appelle opéra "de sauvetage", est au top de la mode dans les années 1790 et 1800…
Le livret qui a été présenté à l'origine à Beethoven, à la fin de l'année 1803 ou au début de 1804 s'appelle non pas Fidelio, mais Leonore ou l'amour conjugal. Ce texte, du Français Jean-Nicolas Bouilly a déjà fait l'objet d'un opéra-comique, par Pierre Gaveaux. La preuve que le sujet de Léonore ou l'amour conjugal plaît à ses contemporains, c'est que plusieurs compositeurs vont en faire des opéras : Beethoven y travaille dès le début de l'année 1804, pendant que Ferdinando Paër donne en octobre de la même année un Leonora, à Dresde, et que Simon Mayr, lui, fait représenter un L'amor coniugale à Padoue en juillet 1805. Mais il faut bien que Beethoven trouve dans ce Léonore de quoi se passionner, s'exalter ! Justement, deux éléments tombent pile dans ses intérêts et ses préoccupations. D'abord  la thématique de l'homme emprisonné qui retrouve la liberté, voilà qui trouve une résonance avec la philosophie des Lumières, qui a nourri tout le 18ème siècle jusqu'à aboutir à la Révolution française. Beethoven, né en 1770 est pétri de ce courant de pensée, il revendique d'être libre, et d'être l'égal de ceux que la naissance a favorisés. Mais aussi il y a le thème de  la force de l'amour conjugal. A 34 ans, Beethoven est toujours célibataire, or il se consume dans le désir du mariage : son rêve, son obsession, c'est de se marier, de vivre une vie de couple, dans la paix de l'amour partagé…

Programmation musicale

Ludwig van Beethoven (1770-1827)
Fidelio (1804-1814) Ouverture
Orchestre de chambre d'Europe, direction Nikolaus Harnoncourt
Teldec 4509-94560-2

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Ludwig van Beethoven (1770-1827)
Fidelio (1804-1814) Acte I. Sc 1. Duo Marzelline - Jaquino "Jetzt Schätzchen Jetzt sind wir allein"
Barbara Bonney, Marzelline, Deon van der Walt, Jaquino, Orchestre de chambre d'Europe, direction Nikolaus Harnoncourt
Teldec 4509-94560-2

Ludwig van Beethoven (1770-1827)
Fidelio (1804-1814) Acte I. Sc 4. Quatuor "Mir ist so wunderbar"
Christa Ludwig, Léonore, Ingeborg Hallstein, Marzelline, Gottlob Frick, Rocco, Gerhard Unger, Jaquino, Philharmonia Orchestra, direction Otto Klemperer
EMI 7693242

Ludwig van Beethoven (1770-1827)
Fidelio (1804-1814) Acte I. Sc 9. Air de Leonore "Abscheulicher ! Wo eilst du hin" Christa Ludwig, Leonore, Philharmonia Orchestra, direction Otto Klemperer
EMI 7693242

Ludwig van Beethoven (1770-1827)
Fidelio (1804-1814) Acte I. Finale. Choeur des prisonniers "O welche Lust" Choeur du Philharmonia Orchestra, Philharmonia Orchestra, direction Otto Klemperer
EMI 7693242

Ludwig van Beethoven (1770-1827)
Fidelio (1804-1814) Acte II. Sc 1. Air de Florestan "Gott ! Welch Dunkel hier !"
Jon Vickers, Florestan, Philharmonia Orchestra, direction Otto Klemperer
EMI 7693242

Ludwig van Beethoven (1770-1827)
Fidelio (1804-1814) Acte II. Sc 3. Pizzaro, Florestan, Leonore, Rocco "Er sterbe !"
Walter Berry, Pizzaro, Jon Vickers, Florestan, Christa Ludwig, Leonore, Gottlob Frick, Rocco, Philharmonia Orchestra, direction Otto Klemperer
EMI 7693242

Ludwig van Beethoven (1770-1827)
Fidelio (1804-1814) Acte II. Sc 5. DuoLeonore, Florestan "O namenlose Freude !"
Jon Vickers, Florestan, Christa Ludwig, Leonore, Philharmonia Orchestra, direction Otto Klemperer
EMI 7693242

Ludwig van Beethoven (1770-1827)
Fidelio (1804-1814) Acte II. Sc 7. Finale "Du Schlossest auf des Edlen Grab"
Christa Ludwig, Leonore, Jon Vickers, Florestan, Choeur du Philharmonia, Philharmonia Orchestra, direction Otto Klemperer
EMI 7693242

Pour regarder la représentation de Fidélio sur Arte, cliquez ici.

L'équipe de l'émission :