Musicopolis
Magazine
Mercredi 3 avril 2019
25 min

2006, Edith Canat de Chizy compose "Omen" pour orchestre

Le 21 octobre 2006, l’Orchestre National de France, placé sous la direction d'Alain Altinoglu, créé « Omen », la 4ème œuvre pour grand orchestre d’Edith Canat de Chizy. Anne-Charlotte Rémond nous raconte aujourd’hui la genèse de cette partition et les sources d’inspiration de la compositrice.

2006, Edith Canat de Chizy compose "Omen" pour orchestre
Vincent Van Gogh Champ de blé avec corbeaux (1890) / 2006, Edith Canat de Chizy compose "Omen" pour orchestre- Musicopolis DP

Lorsqu’Edith Canat de Chizy compose Omen (Présage en latin) en 2006 pour l'Orchestre National de France, elle en est à sa 4ème pièce pour grand orchestre. Un médium pour lequel elle aime énormément écrire. 

Dans chaque œuvre, elle mène une quête de l'insaisissable, celle d'un horizon qu'on n'arrivera jamais à saisir complètement

Edith Canat de Chizy a commencé la musique par le violon, et lorsqu'elle arrive à la composition, c'est en tant que violoniste. Si les instruments à cordes sont une source d'inspiration pour Edith Canat de Chizy, ce n'est pas la seule bien sûr. L'imaginaire a une grande importance pour elle, ce terme "d'imaginaire" se retrouve d'ailleurs dans de nombreux entretiens qu'elle a donnés. Il recouvre pour elle tout un réceptacle d'idées, d'émotions, de souvenirs, d'impressions, et c'est toujours dans cet univers qu'elle puise lorsqu'elle écrit. Dans chaque œuvre, elle mène une quête de l'insaisissable, celle d'un horizon qu'on n'arrivera jamais à saisir complètement. Et sa quête se poursuit d'une œuvre à l'autre : continuer à chercher, reprendre dans une oeuvre là où elle en était arrivée dans la précédente, c'est pour elle le moteur de la création.

Edith Canat de Chizy est toujours fascinée par ce qui dépasse l'humain, par l'insaisissable, par l'indicible, par l'inconnu, et elle recherche aussi des écrivains, des philosophes ou d'autres artistes qui sont dans la même quête. Elle se sent par exemple beaucoup d'affinités avec Emily Dickinson, René Char, avec Heidegger, avec Lorca, avec certains peintres. Les univers de ces artistes nourrissent le sien, ce sont pour elle des compagnons de route, et des phares aussi.

Champ de blé aux corbeaux, le tableau de  Van Gogh a inspiré Edith Canat de Chizy pour sa pièce pour orchestre Omen

Dans le cas de sa pièce pour orchestre Omen, ce qui a inspiré Edith Canat de Chizy, ce sont en fait plusieurs œuvres.
Champ de blé aux corbeaux, l'un des derniers tableaux de Van Gogh, peint juste avant son suicide, et qui a inspiré Edith Canat de Chizy pour sa pièce pour orchestre Omen se trouve à Amsterdam. C'est là qu'elle l'a vu, et elle en a ressenti un choc, très différent de l'effet produit lorsqu'on voit seulement une reproduction.
Faisant référence au poème de Rilke des quatrains valaisans, la compositrice déclare qu"Au-dessus de ces « chemins » et de ce « nulle part » où ils amènent, il y a cependant « le pur espace »." Ces trois mots Chemins, Nulle part et Pur espace, sont aussi les titres des trois parties de Omen.

"L'écriture pour orchestre  reste mon mode d'expression privilégié"

"L'écriture pour orchestre, dit Edith Canat de Chizy, reste mon mode d'expression privilégié : dans Omen, l'orchestre devient un univers de mouvement propre à traduire cette idée de tournoiement qui, dans le tableau de Van Gogh - avec le vol des corbeaux, ce ciel renversé - revêt une signification évidemment dramatique, et prémonitoire." Dans Omen, peut-être en résonance avec les couleurs de Van Gogh, la compositrice a voulu privilégier la couleur, alors qu'auparavant elle se sentait plus obnubilée par l'énergie. C'est pourquoi elle a particulièrement aimé orchestrer sa pièce, et plus seulement à partir des cordes, mais en utilisant toutes les ressources de l'orchestre, les percussions, le piano, et particulièrement, les instruments à vent, bois et cuivres.

Programmation musicale

Edith Canat de Chizy (née en 1950)
Omen (2006)
Orchestre National de France, direction Alain Altinoglu
Aeon AECD 1105   

Edith Canat de Chizy (née en 1950)
Alive, Quatuor à cordes n°2 (2003)
Quatuor Ebène
Solstice SOCD 234   

Edith Canat de Chizy (née en 1950)
Falaises pour quatuor à cordes et violoncelle principal (2003)
Emmanuelle Bertrand, violoncelle, Quatuor Ebène
Solstice SOCD 234   

Edith Canat de Chizy (née en 1950)
Omen (2006)
Orchestre National de France, direction Alain Altinoglu
Aeon AECD 1105   

L'équipe de l'émission :