Musicopolis
Magazine
Lundi 26 novembre 2018
25 min

1985, Toru Takemitsu: création de ''riverrun'' pour piano et orchestre

Parmi les œuvres de Toru Takemitsu, nombreuses sont celles qui font référence à la nature. Avec " riverrun ", c’est l’eau et les "images liquides" du roman de James Joyce," Finnegans Wake ", qui ont inspirées le compositeur japonais dans l’écriture de cette partition pour piano et orchestre.

1985, Toru Takemitsu: création de ''riverrun'' pour piano et orchestre
Toru Takmitsu, riverrun / Musicopolis, © Getty / Manuela Schewe-Behnisch / EyeEm

« Le concept de ma est une manière particulière de comprendre l’univers, le cosmos. Ma est le grand univers et l’homme est petit, tout petit. Le grand espace que nous sentons, c’est ma. Ceci est fondamental. L’homme, lui, est une partie de la nature, ni plus ni moins. »

Toru Takemitsu

Programmation musicale 

Toru Takemitsu (1930-1996)
riverrun (1984)
Noriko Ogawa, piano
Orchestre de la BBC du Pays de Galles, direction Tadaaki Otaka
BIS CD1300   

Toru Takemitsu (1930-1996)
Toward the sea II (1981) pour flûte, alto, harpe et orchestre à cordes
Ensemble 2E2M, direction Paul Méfano
Assai ASAI 222182   

Toru Takemitsu (1930-1996)
Rain Coming (1982)
Ensemble 2E2M, direction Paul Méfano
Assai ASAI 222182   

Toru Takemitsu (1930-1996)
A flock descends into the pentagonal garden (1977)
(Une volée d'oiseaux descend sur le jardin pentagonal)
Boston Symphony Orchestra, direction Seiji Ozawa
DGG 423253-2   

Toru Takemitsu (1930-1996)
riverrun (1984)
Noriko Ogawa, piano
Orchestre de la BBC du Pays de Galles, direction Tadaaki Otaka
BIS CD1300
 

« C'est de la musique difficile qui sonne facile, de la musique profonde — peut-être — qui sonne simple. C'est de la musique vivifiante, ravissante, sans agressivité. Il faudra l'entendre à nouveau. Serkin a joué magnifiquement et sans jamais se mettre en avant. Rattle et l'orchestre l'ont soutenu avec sensibilité. Le public a montré assez d'enthousiasme pour faire venir sur la scène le modeste compositeur, qui a salué par trois fois. »

Critique de "riverrun" dans leLos Angeles Times(11 janvier 1985)

Lire, écouter, voir 

James Joyce lit Anna Livia Plurabella extrait de Finnegans Wake

Lecture de Finnegans Wake illustrée par des images de la rivière Finnley à Dublin

L'équipe de l'émission :