Musicopolis
Magazine
Jeudi 21 février 2019
24 min

1980, Martial Solal compose son Concerto pour piano et orchestre

Anne-Charlotte Rémond vous invite aujourd'hui dans le monde musical aux multiples facettes de Martial Solal, à la découverte de son "Concerto pour piano et orchestre", créé en 1981 par le compositeur lui-même et l'Orchestre philharmonique de radio France sous la direction de Marius Constant.

1980, Martial Solal compose son Concerto pour piano et orchestre
1980, Martial Solal compose son Concerto pour piano et orchestre / Musicopolis, © Getty / Tetra Images

Bonus Web

Musicopolisvous offre en exclusivité web, l'écoute intégrale duConcerto pour piano et orchestrede Martial Solal  :

À ÉCOUTER

Martial Solal, « Concerto pour piano » Martial Solal, piano, Nouvel orchestre Philharmonique de Radio France, direction Marius Constant (Studio 104, maison de la radio, le 24/11/1981)

En 1980, lorsqu'il compose son Concerto pour piano, Martial Solal est déjà connu comme un musicien aux nombreuses facettes : pianiste de jazz, il a joué dans toutes sortes de formations, et enregistré en solo, en duo, en trio, et big band.
Il a composé aussi des morceaux pour toutes ces formations, comme un compositeur de jazz, qui laisse une grande part de liberté  et d'improvisation aux musiciens. Il a aussi composé des pièces pour des musiciens classiques qui l'ont sollicité. Enfin il est aussi compositeur de musiques de films, la plus connue étant celle pour A bout de souffle de Jean-Luc Godard, sorti en 1960.

Dans son autobiographie, Ma vie sur un tabouret (Actes Sud, 2008), Martial Solal évoque les circonstances de la composition de son Concerto pour piano :

J'ai toujours aimé les situations difficiles. C'est un moteur incomparable.

"C'estAndré Francis, qui en 1980 m'avait un peu forcé la main. Après avoir été à l'origine de mon premier enregistrement pour la compagnie Vogue en 1953 c'est lui qui m'a suggéré d'écrire un concerto pour piano et orchestre. Depuis « A bout de souffle », j'avais très peu écrit pour des ensembles à cordes, et jamais pour un effectif si important. Pourtant, l'autodidacte que j'étais s'est jeté à l'eau, avec passion et insouciance. J'ai toujours aimé les situations difficiles. C'est un moteur incomparable. J'avais tout de même derrière moi des années d'expérience de l'écriture pour des formations les plus diverses. L'œuvre que j'avais à écrire devait avoir une durée de trente minutes et faire intervenir successivement l'orchestre symphonique et un trio de jazz. Six mois plus tard, j'étais prêt et ce premier concerto a pu être créé en concert public à la Maison de la Radio."

"Le but était de trouver un terrain d'entente entre jazz écrit, jazz improvisé et orchestre traité classiquement."

On a par moments à l'écoute du Concerto pour piano de Martial Solal l'impression de deux mondes parallèles, qui parfois se juxtaposent, ou se superposent, mais jamais ne s'interpénètrent. C'est exactement ce qu'il décrit dans la note de programme de la pièce : "Le but, affirme-t-il, était de trouver un terrain d'entente entre jazz écrit, jazz improvisé et orchestre traité classiquement. Ce genre d'expérience ne peut, selon moi, déboucher sur une musique où les genres fusionneraient, ce que je ne crois pas souhaitable, mais tend simplement à prouver que la coexistence de plusieurs styles musicaux se nourrissant de matériaux assez proches est possible. Il s'agit beaucoup plus d'alternance que de fusion."

Programmation musicale 

Martial Solal (né en 1927)
Concerto pour piano et orchestre (1980) 3ème mouvement
Martial Solal, piano, Cesarius Alvim, contrebasse, Daniel Humair, batterie
Nouvel Orchestre Philharmonique de Radio France, direction Marius Constant
(Archive INA / Enregistrement public Studio 104, maison de la radio, le 24 novembre 1981)   

Martial Solal (né en 1927)
Concerto pour piano et orchestre (1980) 1er mouvement
Martial Solal, piano, Cesarius Alvim, contrebasse, Daniel Humair, batterie, Nouvel Orchestre Philharmonique de Radio France, direction Marius Constant
(Archive INA / Enregistrement public Studio 104, maison de la radio, le 24 novembre 1981)   

Martial Solal (né en 1927)
A bout de souffle (1959)  
BOF du  film de Jean-Luc Godard (sorti en 1960)  
New York Herald Tribune
Universal 017 183-2   

Martial Solal (né en 1927) / Marius Constant (1925-2004)
Stress (1977)
Ensemble Ars Nova, Martial Solal Trio
Erato 2292-45778-2   

Martial Solal (né en 1927)
Concerto pour piano et orchestre (1980) 1er mouvement
Martial Solal, piano, Cesarius Alvim, contrebasse, Daniel Humair, batterie, Nouvel Orchestre Philharmonique de Radio France, direction Marius Constant
(Archive INA / Enregistrement public Studio 104, maison de la radio, le 24 novembre 1981)   

Martial Solal (né en 1927)
Concerto pour piano et orchestre (1980) 2ème mouvement
Martial Solal, piano, Cesarius Alvim, contrebasse, Daniel Humair, batterie, Nouvel Orchestre Philharmonique de Radio France, direction Marius Constant
(Archive INA / Enregistrement public Studio 104, maison de la radio, le 24 novembre 1981)   

Martial Solal (né en 1927)
Concerto pour piano et orchestre (1980) 3ème mouvement
Martial Solal, piano, Cesarius Alvim, contrebasse, Daniel Humair, batterie, Nouvel Orchestre Philharmonique de Radio France, direction Marius Constant
(Archive INA / Enregistrement public Studio 104, maison de la radio, le 24 novembre 1981)

L'équipe de l'émission :