Musicopolis
Magazine
Lundi 25 février 2019
25 min

1977, Henrik Gorecki : Création de sa Symphonie n°3 "des chants plaintifs"

Dans Musicopolis, Anne-Charlotte Rémond vous raconte aujourd’hui le destin assez singulier de la Symphonie n°3 d’Henrik Gorecki, créée au Festival de Royan le 4 avril 1977.

1977, Henrik Gorecki : Création de sa Symphonie n°3 "des chants plaintifs"
Henrik Gorecki (1933-2012) / 1977, Henrik Gorecki : Création de sa Symphonie n°3 "des chants plaintifs", © Getty / Chris Niedenthal

"L'on s'interroge sur le sens d'une œuvre aussi anachronique, d'une grande beauté en chacune de ses pages, mais amoindrie par la répétition et la symétrie des effets, par la volonté de renier son époque

Le public venu assister à la 14 ème édition du festival de musique contemporaine de Royan est divisé à l’audition de la création de la Symphonie n°3 d’Henrik Gorecki. Dans ce temple de la musique d'avant-garde qu'est pour quelques jours le Palais des Sports de Royan, habitué aux sonorités dissonantes des compositeurs sériels, voici que le compositeur polonais, connu pourtant pour ses partitions atonales, se permet de présenter une symphonie de près d'une heure, entièrement tonale, c'est-à-dire dans le langage habituellement réprouvé par cette manifestation. 

Jacques Lonchampt écrit dans Le Monde le 6 avril 1977, deux jours après la création : "La 3ème Symphonie de Gorecki a provoqué la plus grande surprise du Festival. On était resté sur l'impression déjà lointaine d'un des chefs de file de l'école polonaise, qui empruntait beaucoup de son langage au premier Xenakis. Grande dut être la perplexité des responsables du Sudwestfunk, la radio de Baden-Baden, quand ils reçurent l'oeuvre qu'ils avaient commanditée. Car cette partition de 56 minutes est entièrement tonale, fondée sur trois complaintes de style populaire."
Le critique détaille un peu chaque mouvement et conclut par ces mots : "L'on s'interroge sur le sens d'une œuvre aussi anachronique, d'une grande beauté en chacune de ses pages, mais amoindrie par la répétition et la symétrie des effets, par la volonté de renier son époque. L'auteur nous donnera peut-être la clé d'une attitude qui semble de prime abord, celle d'un mystique analogue à Soljenitsyne, d'un "vieux croyant" qui s'enfonce dans le passé. Signe des temps ?"

Malgré le demi-scandale occasionné par la création de la 3ème symphonie de Gorecki, malgré des critiques mi-figue mi-raisin, il ne se passe pas grand-chose après cette première exécution de l'œuvre. Le scénario se répète à peu près en septembre de la même année au festival de Varsovie, puis, on ne parle plus guère de l'œuvre. Elle est jouée, en quelques rares occasions, elle est même utilisée par Maurice Pialat en 1985 dans son film Police. Puis plus rien jusqu'à l'enregistrement en mai 91, sorti début 92, d'une version dirigée par David Zinman, avec le Sinfonietta de Londres.

Quelques mois après la sortie de cette nouvelle version de la 3ème Symphonie de Gorecki, alors que le disque fait partie de la playlist de la radio britannique Classic FM, l'oeuvre retient soudain l'attention des auditeurs, qui appellent en masse la station pour savoir de quoi il s'agit. La maison de disques sent le frémissement et décide de surfer sur cette vague de curiosité et d'intérêt. Elle en envoie des exemplaires à tous ceux qui peuvent aider à la vente, elle crée un « buzz », et l'adresse même à des radios plutôt rock !
En quelques mois la symphonie de Gorecki se place en tête des meilleures ventes classiques !

Programmation musicale 

Henrik Gorecki (1933-2012)
Symphonie n°3 (1976) 3ème mouvement
Orchestre du Sudwestfunk de Baden-Baden, direction Ernest Bour (enregistré  
(Archive INA / 4 avril 1977 au festival de Royan)   

Henrik Gorecki (1933-2012)
Symphonie n°3 (1976) 1er mouvement
Orchestre du Sudwestfunk de Baden-Baden, direction Ernest Bour  
(Archive INA / 4 avril 1977 au festival de Royan)   

Traditionnel Pologne
Oto Jezus umiera (Chant de Carême)
Chorale de l'église Saint Wojciech à Wroclaw
(Non commercialisé)   

Henrik Gorecki (1933-2012)
Symphonie n°3 (1976) 1er mouvement
Orchestre du Sudwestfunk de Baden-Baden, direction Ernest Bour  
(Archive INA / 4 avril 1977 au festival de Royan)   

Henrik Gorecki (1933-2012)
Symphonie n°3 (1976) 2ème mouvement
Dawn Upshaw, soprano, Sinfonietta de Londres, direction David Zinman
Elektra 7559-79282-2   

Henrik Gorecki (1933-2012)
Symphonie n°3 (1976) 3ème mouvement
Dawn Upshaw, soprano, Sinfonietta de Londres, direction David Zinman
Elektra 7559-79282-2   

Henrik Gorecki (1933-2012)
Symphonie n°3 (1976) 3ème mouvement
Dawn Upshaw, soprano, Sinfonietta de Londres, direction David Zinman
Elektra 7559-79282-2
 

L'équipe de l'émission :