Musicopolis
Magazine
Vendredi 14 juin 2019
25 min

1946, Joseph Kosma compose ''Les feuilles mortes''

Avant de devenir un tube planétaire, ''Les Feuilles mortes'' de Jacques Prévert et Joseph Kosma trouve son origine dans un ballet de Roland Petit, un film de Marcel Carné, et un enregsitrement de Cora Vaucaire. Toute une histoire que nous raconte aujourd’hui en chansons Anne-Charlotte Rémond...

1946, Joseph Kosma compose ''Les feuilles mortes''
1946, Joseph Kosma compose ''Les feuilles mortes'' / Musicopolis, © Getty / Borchee

C'est à partir du disque de Montand que la chanson a commencé sa carrière fulgurante

L'année qui suit l' enregistrement des Feuilles Mortes par Cora Vaucaire en 1948 , la chanson a été enregistrée par Yves Montand, qui la chantait déjà dans ses tours de chant, et c'est à partir du disque de Montand que la chanson a commencé sa carrière fulgurante, non seulement en France, mais aussi aux Etats-Unis sur un texte de Johnny Mercer, avant de devenir un standard de jazz planétaire…

A l'origine des Feuilles mortes, on trouve non pas une chanson, mais un ballet, un ballet de Roland Petit ! Ce tout jeune danseur de 21 ans vient de monter le ballet des Champs-Elysées avec lequel il veut renouveler le ballet académique et moderniser la danse. Il demande un argument à Jacques Prévert, et s'adresse à Joseph Kosma, grand ami du poète et son collaborateur de longue date. Le ballet est créé au Théâtre Sarah Bernhardt le 15 juin 1945, avec un rideau de scène de Pablo Picasso, des décors de Brassaï et des costumes de Mayo. 

''Je n'ai jamais pensé que ce serait un succès.''

Joseph Kosma va mettre en musique de nombreux poèmes de son ami Prévert. 60 à 70 chansons. "Je n'ai jamais pensé, dit-il, que ce serait un succès. Quelqu'un chantera ou ne chantera pas, je m'en foutais éperdument." En même temps, à partir de 1936, le musicien va entrer dans le milieu du cinéma, pour Renoir il écrit la musique de Une partie de campagne, de La Grande illusion, de La Bête humaine, de La règle du jeu. Il rencontre aussi Marcel Carné, avec qui il travaille sur Jenny en 1936. Pendant la guerre, il va devoir se cacher pour échapper aux lois anti-juives, mais grâce à des prête-noms il participera avec Prévert et Carné à deux films aujourd'hui cultes : Les Visiteurs du soir et Les Enfants du Paradis

Dans ses Mémoires, Marcel Carné raconte qu'il a longtemps cherché un sujet pour un nouveau film avec Gabin, après le succès de Quai des Brumes et Le Jour se lève. Il sort souvent avec Gabin, Dietrich, et Prévert. 

Un jour de juin 45, ils se rendent ensemble voir le ballet de Roland Petit Rendez-vous. Dans une boîte où ils vont boire un verre ensuite, soudain Carné s'écrie "Et si on portait Le Rendez-vous à l'écran ? Pour la musique, ils ont déjà la première chanson, celle du jeune couple, Les Portes de la Nuit (qui donnera son nom au film), il en faut une deuxième à présent, celle qu'on entend en filigrane tout du long du film. 

''La mélodie s'élève doucement raconte Carné, nostalgique, prenante pour finir par devenir envoûtante.''

Carné se souvient qu'au cours d'un déjeuner qui réunit un petit groupe avec Kosma, Prévert et Gabin, le musicien se met au piano et attaque doucement à mi-voix "Oh je voudrais tant que Tu te souviennes, Des jours heureux où nous étions amis."La mélodie s'élève doucement raconte Carné, nostalgique, prenante pour finir par devenir envoûtante. A peine Kosma a-t-il plaqué le dernier accord que, perdu dans un rêve, Gabin lui demande : — Rejoue encore… Dix fois au cours du repas, Kosma se remettra au piano.. Jacques, heureux, savoure… Quant à moi, j'ai l'impression que, quoi qu'il arrive, je n'oublierai jamais la douceur de ces instants… Gabin se tourne vers Jacques : — De première, dit-il en hochant la tête…"

Programmation musicale

Joseph Kosma (1905-1969) / Jacques Prévert (1900-1977)
La belle étoile (1936) (pour le film de Renoir Le Crime de M. Lange)
Florelle, chant
Milan 3999812   

Joseph Kosma (1905-1969) / Jacques Prévert (1900-1977)
Les Feuilles mortes (1946)
Cora Vaucaire, chant, Philippe Gérard, piano (enrt le 7 janvier 1948)
Frémeaux Associés FA 5167   

Joseph Kosma (1905-1969) / Jacques Prévert (1900-1977)
Les Feuilles mortes (1946)
Tito Puente, vibraphone et son orchestre (enrt à San Francisco en 1984)
Concord Jazz CJP 250   

Joseph Kosma (1905-1969)
Le Rendez-vous (1945)
Orchestre Colonne, direction Yannis Pouspourikas (opéra de Paris)
(Enrt non commercialisé)   

Hanns Eisler (1898-1962) / Berthold Brecht (1898-1956)
Die Ballade vom Baum und den Ästen (1933)
Ernst Busch, chant, direction Adolf Fritz Guhl
Le Chant du Monde LDX74666   

Joseph Kosma (1905-1969)
Le Rendez-vous (1945)
Pascal Aubin, le chanteur, Orchestre Colonne, direction Yannis Pouspourikas (opéra de Paris)
(Enrt non commercialisé)   

Joseph Kosma (1905-1969) / Jacques Prévert (1900-1977)
Les portes de la nuit (1946)
Germaine Montero, chant,  
EPM Records EPMR VC 103-9   

Joseph Kosma (1905-1969)
Le Rendez-vous (1945)
Orchestre Colonne, direction Yannis Pouspourikas (opéra de Paris)
(Enrt non commercialisé)   

Joseph Kosma (1905-1969) / Jacques Prévert (1900-1977)
Les Feuilles mortes (1946) extrait du film Les Portes de la nuit
Yves Montand, Diego
Frémeaux Associés FA 199   

Joseph Kosma (1905-1969) / Jacques Prévert (1900-1977)
Les Feuilles mortes (1946) extrait du film Les Portes de la nuit
Yves Montand, Diego, Irène Joachim double Nathalie Nattier pour la partie chantée
Frémeaux Associés FA 199   

Joseph Kosma (1905-1969)
Suite Les Portes de la nuit (1947) III. Introduction et Valse
Orchestre National du Capitole de Toulouse, direction Michel Plasson
EMI 7547642
 

L'équipe de l'émission :