Musicopolis
Magazine
Mercredi 24 avril 2019
25 min

1942, Aram Khatchaturian : Création de son ballet ''Gayaneh''

Musicopolis vous invite aujourd’hui à suivre Aram Khatchaturian en Union Soviétique, pendant la seconde Guerre Mondiale. Le compositeur d’origine arménienne y compose son grand ballet patriotique ''Gayaneh'', popularisé par sa célèbre ''Danse du sabre'' …

1942, Aram Khatchaturian : Création de son ballet ''Gayaneh''
1942, Aram Khatchaturian : Création de son ballet ''Gayaneh'', © Getty / Graham Wiltshire

''Bien qu'une guerre soit en cours, et malgré l'avance de l'ennemi, nous étions tous guidés par le désir de prouver que la vie culturelle ne devait pas s'arrêter, qu'il fallait continuer à créer des valeurs culturelles et que l'esprit du peuple était fort.''Aram Khatchaturian à propos de la création de ''Gayaneh''

La Grande guerre patriotique qui oppose l'Union Soviétique à l'Allemagne nazie touche tous les citoyens du pays, et bouscule leurs vies de différentes manières. Chacun est appelé à prendre les armes par les moyens qui sont à sa disposition. Les musiciens, lorsqu'ils ne se joignent pas aux forces armées, peuvent jouer pour les troupes, ou composer des chansons patriotiques, ou même élaborer de vastes œuvres qui vont célébrer la défense de la patrie et la lutte contre le fascisme ! Prokofiev va entreprendre son opéra Guerre et Paix, et Chostakovitch sa 7ème Symphonie. Quant à Khatchaturian, il se lance dans un grand ballet patriotique : Gayaneh .

Dès la fin du printemps 1941, au moment où l'Union Soviétique entre en guerre suite à l'attaque de l'armée allemande, la troupe du Kirov de Leningrad est évacuée à Perm, dans l'Oural, au centre du pays. C'est là que les rejoint Aram Khatchaturian, à qui a été commandée une nouvelle version de son ballet Le Bonheur, représenté avec succès en 1939. 

L'administration du Kirov a proposé à Khatchaturian un nouveau livret. L'histoire, les personnages, et les situations sont  tellement différents, qu'il va falloir transformer toute la musique. Le compositeur va conserver quelques-unes des danses, mais il devra ajouter de nombreuses scènes, des pantomimes, des liaisons… Selon lui, en fait, la partition initiale se trouvera à la fin totalement "désintégrée".

''Toutes ces pages de la partition de ''Gayaneh'' ont été écrites dans une petite pièce froide, où il y avait seulement un piano, un tabouret, une table et un lit''

Dans les années 60, Khatchaturian se souvient de sa vie à Perm en 1941 et 42, au moment où il compose la nouvelle version de son ballet, qui s'appellera désormais Gayaneh, d'après le prénom de son héroïne :
"Je vivais au 5ème étage de l'Hotel Central. Lorsque je me rappelle cette époque, je pense à toutes les difficultés auxquelles les gens devaient faire face. Sur le front on avait besoin d'armes, de pain, de tabac… Le front et l'arrière, néanmoins, avaient tout autant besoin d'art — nourriture de l'esprit. Nous autres artistes et musiciens nous en étions tout à fait conscients et nous faisions tout ce qui était en notre pouvoir. Toutes ces pages de la partition de ''Gayaneh'' ont été écrites dans une petite pièce froide, où il y avait seulement un piano, un tabouret, une table et un lit. Il m'est précieux de penser que ''Gayaneh''  est le seul ballet sur un thème soviétique qui n'ait pas disparu de la scène depuis un quart de siècle…"

''Quand ses doigts n'arrivent plus à suivre le courant musical, il y ajoute sa voix. Avec sa voix de baryton enroué, il arrive à suggérer une image musicale convaincante''

Le biographe d'Aram Khatchaturian, Grigory Shneerson, décrit ainsi la personnalité musicale du compositeur :
"Le compositeur Khatchaturian est dans le fond, le même que l'homme Khatchaturian. L'amour de la vie, une volonté forte, l'impétuosité, un tempérament passionné, un caractère impulsif, des émotions débordantes et le penchant pour les contradictions que nous trouvons dans sa musique sont aussi les traits de son caractère qui régissent le cours de sa vie… Son langage est impulsif et plein de tempérament. Il ne sait pas parler de la musique tranquillement, avec du recul. Lorsque la discussion s'enflamme et qu'il ne peut pas trouver des mots pour argumenter, il part s'asseoir à son piano… Et quand ses doigts n'arrivent plus à suivre le courant musical, il y ajoute sa voix. Avec sa voix de baryton enroué, il arrive à suggérer une image musicale convaincante."

Programmation musicale

Aram Khatchaturian (1903-1978)
Gayaneh (1942-1957) Introduction  
Orchestre de la Philharmonie tchèque de Prague, direction Zdenek Chalabala
Supraphon SU 4094-2    

Aram Khatchaturian (1903-1978)
Gayaneh (1942-1957) Danse des jeunes filles en rose
Orchestre Symphonique de Karlovy Vary, direction Aram Khatchaturian
Supraphon SU 4100-2   

Aram Khatchaturian (1903-1978)
Gayaneh (1942-1957) Lezginka
Orchestre Symphonique de Karlovy Vary, direction Aram Khatchaturian
Supraphon SU 4100-2   

Aram Khatchaturian (1903-1978)
Garun Yerevan
Aram Khatchaturian, piano et voix
Supraphon SU 4100-2   

Aram Khatchaturian (1903-1978)
Gayaneh (1942-1957) Acte I. Sc 1. Le printemps. Tisser un tapis (version 1957)
Grand Orchestre symphonique de la Radio et de la Télévision d'URSS, direction Jansung Kakhidze
Russian Disc RD CD 11029   

Aram Khatchaturian (1903-1978)
Gayaneh (1942-1957) Acte II. Sc 3. La Jalousie. Danse de Nuneh et Armen (version 1957)
Grand Orchestre symphonique de la Radio et de la Télévision d'URSS, direction Jansung Kakhidze
Russian Disc RD CD 11029   

Aram Khatchaturian (1903-1978)
Gayaneh (1942-1957) Acte II. Sc 5. L'Amour. Scène et Danse de Gayaneh (version 1957)
Grand Orchestre symphonique de la Radio et de la Télévision d'URSS, direction Jansung Kakhidze
Russian Disc RD CD 11029   

Aram Khatchaturian (1903-1978)
Danse du sabre (extrait de Gayaneh - 1942)
Aram Khatchaturian, piano
Supraphon SU 4100-2   

Aram Khatchaturian (1903-1978)
Danse du sabre (extrait de Gayaneh - 1942)
Orchestre Symphonique de Karlovy Vary, direction Aram Khatchaturian
Supraphon SU 4100-2   

Aram Khatchaturian (1903-1978)
Gayaneh (1942-1957) Acte II. Sc 3. La Jalousie. Scène d'Aisha et Gayaneh (version 1957)
Grand Orchestre symphonique de la Radio et de la Télévision d'URSS, direction Jansung Kakhidze
Russian Disc RD CD 11029   

Aram Khatchaturian (1903-1978)
Gayaneh (1942-1957) Acte III. Sc 7. L'expiation. Danse de Nuneh (version 1957)
Grand Orchestre symphonique de la Radio et de la Télévision d'URSS, direction Jansung Kakhidze
Russian Disc RD CD 11029
 

L'équipe de l'émission :