Musicopolis
Magazine
Mercredi 22 mai 2019
25 min

1924, George Gershwin : Création de sa « Rhapsody In Blue »

Anne-Charlotte Rémond vous invite aujourd’hui à suivre George Gershwin à New York en 1924 pour la première de sa « Rhapsody in Blue », sous la direction de Paul Whiteman.

1924, George Gershwin : Création de sa « Rhapsody In Blue »
1924, George Gershwin : Création de sa « Rhapsody In Blue » / Musicopolis, © Getty / Dong Wenjie

« Je n'avais pas de plan défini à l'esprit, écrit Gershwin, pas de structure sur laquelle ma musique se construirait. A cette période, j'ai dû aller à Boston pour la première de Sweet Little Devil. J'avais déjà travaillé un peu sur la rhapsodie. C'était dans le train, avec ses rythmes d'acier, ses cliquetis et ses fracas réguliers, très stimulants pour un compositeur. Et là, soudain, j'ai entendu — j'ai même clairement vu sur le papier — la construction complète de la rhapsodie, du début à la fin. Aucun nouveau thème ne m'est venu en tête, mais j'ai travaillé sur le matériel thématique auquel j'avais déjà pensé, et j'ai essayé de concevoir la composition comme un tout. Je l'ai entendue comme une sorte de kaléidoscope musical de l'Amérique — de notre grand melting-pot, de notre dynamisme national inégalé, de notre blues, de notre folie métropolitaine. En arrivant à Boston j'avais défini l'essence de la pièce entière. »                                          
George Gershwin

Le 12 février 1924 c'est le jour qu'a retenu le chef d'orchestre Paul Whiteman pour son concert au Aeolian Hall intitulé "Une expérience de Musique moderne". Le chef est persuadé que le jazz est en train d'initier un nouveau mouvement dans le monde de la musique. Il veut que cette musique soit reconnue aussi bien par le public que par les critiques. Avec ce concert, il veut montrer à tous les sceptiques que la musique populaire a beaucoup avancé depuis les débuts discordants du jazz jusqu'aux formes mélodieuses d'aujourd'hui. Il a conçu la séance avant tout comme un concert pédagogique.

Dès le début du mois de novembre 1923, George Gershwin songe au "concerto jazz" dont lui a parlé Paul Whiteman. Il n'a pas beaucoup de temps, il a justement une comédie musicale en route : Sweet Little Devil qui va être donnée fin janvier 24 à New York. Mais il pense à ce qu'il appelle d'abord American Rhapsody (Rhapsodie américaine). Très pressé par le temps, Gershwin n'a pas eu le temps d'orchestrer son "concerto-jazz". Et donc, les dernières semaines avant le fameux concert du 12 février 1924, Ferde Grofé, l'arrangeur de l'orchestre de Paul Whiteman, est venu chaque jour jusqu'à l'appartement du compositeur pour chercher la version pour deux pianos, avec les indications d'instrumentation, et il a réalisé une orchestration spécialement destinée à l'ensemble de Whiteman.

George Gershwin et Paul Whiteman
George Gershwin et Paul Whiteman , © Getty / CBS Photo Archive / John Springer Collection

Le pianiste et compositeur qui joue sa nouvelle oeuvre ce 12 février 1924 au Aeolian Hall de New York, n'a pas eu le temps de tout écrire sur la partition. En particulier, il s'est dispensé de noter la partie de piano lorsqu'il est tout seul. Il a juste mentionné à l'intention du chef "attendre le signe de tête"

Quant au titre définitif, c'est le frère de Gershwin, Ira, qui va le proposer.  Après avoir vu une exposition consacrée à Whistler, avec ses tableaux nommés Nocturne en noir et or, ou en bleu et argent ou en gris et argent, et puisque cette rhapsodie n'était ni en majeur ni en mineur, mais tournait plutôt autour de la note bleue (la blue note des jazzmen), il a eu cette idée de l'appeler Rhapsody in blue.

Programmation musicale

Original Dixieland Jazz Band
Livery Stable Blues
Original Dixieland Jazz Band
Frémeaux et Associés FA 5680

Irving Berlin (1888-1989)
Alexander's ragtime band Boston Pops
Orchestra, direction Arthur Fiedler
DGG 423771-2

Victor Herbert (1859-1924)
A Suite of Serenades (1924) III. Cuban Serenade
Paul Whiteman et son orchestre
Victor 35926B

George Gershwin (1898-1937)
Rhapsody in blue (1924)
George Gershwin, piano, The Paul Whiteman Orchestra, direction Paul Whiteman
RCA His Master's Voice 4-0588 (premier enregistrement du 10 juin 1924)

John Schonberger / Arrangement Ferde Grofé
Whispering (pub.1920)
Paul Whiteman and his Ambassador Orchestra (enregistré à NY 23 août 1920)
EPM Records ZET 764

George Gershwin (1898-1937)
Stairway to paradise (1922)
Paul Whiteman and his Orchestra (enregistré à NY 1er septembre 1922)
Frémeaux et Associés FA 152

George Gershwin (1898-1937)
Blue Monday (1922) 135th Street blues
John B. Hugues and the Warner Bros Orchestra and Chorus
Turner Classic Movies Music R2 72732

George Gershwin (1898-1937) / Ira Gershwin (1893-1983)
Looking for a boy (1926)
Ella Fitzgerald, voix, Ellis Larkin, piano
Essential Jazz Classics EJC55724

George Gershwin (1898-1937)
Rhapsody in blue (1924)
George Gershwin, piano (enregistré sur rouleau mécanique en 1925), Columbia Jazz Band, direction Michael Tilson Thomas
FM Productions MK 42240

George Gershwin (1898-1937)
Rhapsody in blue (1924) (orchestration de 1942)
Oscar Levant, piano, Philadelphia Orchestra, direction Eugene Ormandy
Sony Classical 88985471862/1

George Gershwin (1898-1937)
Rhapsody in blue (1924)
George Gershwin, piano, The Paul Whiteman Orchestra, direction Paul Whiteman
RCA His Master's Voice 4-0588 (premier enregistrement du 10 juin 1924)

L'équipe de l'émission :