Musicopolis
Magazine
Lundi 10 juin 2019
25 min

1901, Anton Dvořák : Première de son opéra Rusalka

Le 21 mars 1901, le public du Théâtre National de Prague assiste à la première du nouvel opéra d’Anton Dvořák, ''Rusalka''. Anne-Charlotte Rémond vous raconte aujourd'hui les coulisses de cette œuvre, de sa genèse à sa création !

1901, Anton Dvořák  : Première de son opéra Rusalka
Renée Fleming, Rusalka sur la scène du Metropolitan Opera 1997 / Musicopolis, © Getty / Beatriz Schiller/The LIFE Images Collection

''Rusalka offre à Dvořák le plus large éventail pour sa musique. L'ouvrage est plein de passages lyriques dans lesquels l'invention mélodique si suggestive du Maestro trouve sa place naturelle.''

Le poète à l'origine du livret de Rusalka, Jaroslav Kvapil ne l'a d'abord pas destiné à Dvořák. En 1899 il entame ce travail à la demande d'un compositeur assez obscur, installé en Ukraine. Pendant qu'il écrit cette histoire, inspirée de plusieurs récits ou contes fantastiques autour de créatures de l’eau Kvapil prend conscience qu'il s'agit d'une œuvre de qualité, et qu'après tout, elle pourrait aussi bien convenir à un compositeur de plus haute réputation. Il va donc contacter tous les musiciens tchèques de la jeune génération, ceux qui ont entre 25 et 40 ans, Nedbal, Kovařovic, Foerster, Suk. Sans succès ; ils sont tous pris par d'autres projets. Le librettiste n'ose pas s'adresser à Dvořák, qui a la réputation d'être un peu bourru ! Jusqu'à ce qu'il lise une note du directeur du Théâtre National, révélant que le grand Dvořák cherche un livret pour son futur opéra ! 

Jaroslav Kvapil ne l'avait pas imaginé, mais son livret correspond en tous points à ce qu'aime Dvořák. En particulier, l'écrin de nature qui entoure les personnages. Le premier et le troisième actes se déroulent en pleine forêt, au bord d'un lac ; le deuxième sur les bords d'un étang dans le parc d'un château. Après avoir suivi le génie des eaux et les nymphes qui s'ébattent joyeusement dans l'eau, nous allons faire la connaissance de l'héroïne de l'opéra, Rusalka. Assise sur le tronc d'un saule qui surplombe le lac, elle est triste et pensive. Même si nous ne voyons pas le décor, la musique de Dvořák nous suggère le caractère merveilleux du personnage. Rusalka n'est pas humaine, ni mortelle, c'est une créature des ondes, qui devrait vivre avec ses soeurs dans les eaux du lac.

Au printemps 1900, Dvořák a commencé d'esquisser le 1er acte de Rusalka. Il entame ce travail à Prague, où il vit et où il enseigne au Conservatoire. Le 10 juin, il écrit à un de ses amis qu'il est “empli d'enthousiasme et de joie”. Puis au début de l'été il part pour la campagne, où il va avancer sur les deux premiers actes. Il correspond avec Kvapil, son librettiste pour lui demander quelques modifications, pour améliorer avec lui quelques effets, toujours en sollicitant son approbation. Il revient à Prague, au début de l'automne où il va terminer le 3ème acte fin novembre.

La soirée est très attendue et la représentation de Rusalka le nouvel opéra de Dvořák va merveilleusement se passer, en ce 31 mars 1901.

Programmation  musicale 

Antonín Dvořák (1841-1904)
Rusalka (1900) Ouverture
Philharmonie Tchèque, direction Sir Charles Mackerras
Decca 460568-2   

Antonín Dvořák (1841-1904)
Rusalka (1900)
Livia Aghova, Dana Buresova, Hana Minutillo, les trois nymphes
Philharmonie Tchèque, direction Sir Charles Mackerras
Decca 460568-2   

Antonín Dvořák (1841-1904)
Rusalka (1900) Acte I. Rusalka et le Génie des eaux
Renée Fleming, Rusalka, Franz Hawlata, le Génie des Eaux
Philharmonie Tchèque, direction Sir Charles Mackerras
Decca 460568-2   

Antonín Dvořák (1841-1904)
Rusalka (1900) Acte I. Rusalka
Renée Fleming, Rusalka
Philharmonie Tchèque, direction Sir Charles Mackerras
Decca 460568-2   

Traditionnel
Andulko, mé dítě
Růžena Maturová, soprano (créatrice du rôle de Rusalka, enregistré en 1902)
Supraphon   

Antonín Dvořák (1841-1904)
Rusalka (1900) Acte I. Rusalka Air "Mesičku na nebi hlubokém" (Tendre lune, sur le ciel profond)
Renée Fleming, Rusalka
Philharmonie Tchèque, direction Sir Charles Mackerras
Decca 460568-2   

Antonín Dvořák (1841-1904)
Rusalka (1900) Acte I. Jezibaba "Viens donc vite dans ma chaumière"
Dolora Zajick, Jezibaba
Philharmonie Tchèque, direction Sir Charles Mackerras
Decca 460568-2   

Antonín Dvořák (1841-1904)
Rusalka (1900) Acte I. Le Prince "Finie la chasse, retournez au château"
Ben Heppner, le Prince
Philharmonie Tchèque, direction Sir Charles Mackerras
Decca 460568-2   

Antonín Dvořák (1841-1904)
Rusalka (1900) Acte I. Le Prince "Je sais bien que tu n'es qu'un mirage"
Ben Heppner, le Prince
Philharmonie Tchèque, direction Sir Charles Mackerras
Decca 460568-2   

Antonín Dvořák (1841-1904)
Rusalka (1900) Acte III. Rusalka, Le Prince "Mon amour, me connais-tu ?"
Renée Fleming, Rusalka, Ben Heppner, le Prince, Philharmonie Tchèque, direction Sir Charles Mackerras
Decca 460568-2   

Antonín Dvořák (1841-1904)
Rusalka (1900) Acte III. Rusalka, Le Prince "Je veux t'aimer comme autrefois"
Renée Fleming, Rusalka, Ben Heppner, le Prince
Philharmonie Tchèque, direction Sir Charles Mackerras
Decca 460568-2
 

L'équipe de l'émission :