Musicopolis
Magazine
Jeudi 28 mars 2019
24 min

1845, Félix Mendelssohn compose son Trio pour piano, violon et violoncelle n° 2 en do mineur

Anne-Charlotte Rémond vous invite à suivre Félix Mendelssohn, en 1845, à Francfort, Berlin et Leipzig, l'année même de la composition et de la création de son deuxième Trio pour piano, violon et violoncelle...

1845, Félix Mendelssohn compose son Trio pour piano, violon et violoncelle n° 2 en do mineur
Vue de Leipzig vers 1835 / Félix Mendelssohn, Trio pour piano, violon et violoncelle no 2 en do mineur- Musicopolis , © Getty / Hulton Archive

Le 3 février 1845, Felix Mendelssohn a fêté ses 36 ans. Il est marié depuis presque 8 ans avec Cécile Jeanrenaud, et ils ont 4 enfants, 3 garçons et une fille. La famille Mendelssohn vit à Francfort, la ville de Cécile.
Il n'a pas de poste à demeure, et néanmoins, il est attaché à divers titres, à la cour de Berlin, et à celle de Dresde. Pour Frédéric Auguste II de Saxe, il doit diriger quelques concerts à Dresde ou à Leipzig, où il a été le directeur célébré de l'Orchestre du Gewandhaus, et où il a fondé le Conservatoire. Pour Frédéric Guillaume IV de Prusse, il doit répondre à quelques commandes. 

En un peu plus de deux mois, il va mener à bien l'écriture de son Trio op 66

A Francfort en ce début d'année 1845 , Mendelssohn mène une existence domestique assez tranquille entre sa femme, ses enfants, son travail de composition. Mais sans être reclus, tout de même ; il a une vie sociale, et en particulier à travers sa correspondance. Il va conserver environ 600 lettres pour cette seule année 1845 !  Et cependant, en un peu plus de deux mois, il va mener à bien l'écriture de son Trio op 66 .

Mendelssohn est très sollicité par des admirateurs, ou de jeunes musiciens qui veulent obtenir de lui quelques conseils. Il reçoit beaucoup de courrier dans ce sens, et aussi des visites. Au moment de la Pentecôte, début mai 45, c'est un pianiste anglais de 22 ans, William Rockstro, qu'il a déjà rencontré à Londres, qui vient le visiter à Francfort. Mendelssohn est toujours d'une grande gentillesse, avant de l'inviter à dîner chez lui, il l'emmène à l'église Ste Catherine, où il monte à la tribune et lui fait découvrir ses Sonates pour orgue tout juste terminées.

Après avoir emmené William Rockstro voir la toute nouvelle statue de Goethe, Mendelssohn lui propose d'assister à un concert en plein air, et il l'emmène juste au coin d'un jardin public où un rossignol est en train de chanter de tout son coeur. "Il chante ici chaque soir, dit Mendelssohn, et je viens souvent l'écouter. Je m'assieds, ici, parfois, quand je veux composer. Non pas que j'écrive beaucoup, à présent ; mais, parfois, j''éprouve un sentiment comme ça  — et il a tordu les mains rapidement et nerveusement devant sa poitrine — et quand ça arrive, je sais que je dois écrire."

Le jeune Rockstro, invité à dîner chez les Mendelssohn, participe à ce moment de vie familiale. Les 3 aînés sont là autour, Karl, 7 ans, Marie, et Paul. Leur père est très joyeux, avec une petite plaisanterie pour chacun. On joue à des jeux, et tout le monde s'amuse. Après le dîner, Felix a affaire dans son bureau, il propose à Rockstro de s'amuser à lire une partition, et lui donne le choix entre Le Désert de Félicien David, qui vient de lui être envoyée de Paris, ou le manuscrit de son nouveau Trio

Bien sûr, Rockstro, le jeune musicien invité de Mendelssohn a choisi de lire la dernière production du maître. Et quelques jours plus tard, il a la chance d'en entendre la première lecture. Ferdinand David, le violon solo de l'Orchestre du Gewandhaus de Leipzig, de retour du Festival du Rhin où il a joué, s'arrête en passant à Francfort. Mendelssohn donne pour lui une petite soirée, au cours de laquelle ils jouent ensemble le Trio avec un excellent violoncelliste de ses amis. D'après Rockstro, cette première audition est tout à fait réussie, et quasiment égale à celle qui aura lieu en décembre à Leipzig

Le 20 décembre, c'est Felix Mendelssohn lui-même, le compositeur et chef d'orchestre, qui est au piano pour donner la première audition publique de son deuxième Trio, en compagnie du violon solo de l'orchestre, Ferdinand David et du violoncelliste Franz Carl Wittmann.

Programmation musicale 

Felix Mendelssohn (1809-1847)
Trio pour piano et cordes op 66 en do mineur (1845) I. Allegro energico e con fuoco
Trio Métral
Aparte AP198D   

Felix Mendelssohn (1809-1847)
Oedipe à Colone (1845) Choeur "Ach wär ich wo bald die Schar"  
Orchestre Symphonique de Leipzig, Choeur de la Radio de Leipzig, direction Jun Märkl
MDR 1203   

Franz Schubert (1797-1828)
Symphonie en si mineur D 759 "Inachevée"
Orchestre Philharmonique de Vienne, direction Carlos Kleiber
DGG 415601-2   

Felix Mendelssohn (1809-1847)
Trio pour piano et cordes op 66 en do mineur (1845) I. Allegro energico e con fuoco
Trio Métral
Aparte AP198D

Felix Mendelssohn (1809-1847)
Sonate pour orgue en Ré majeur op 65 n°5 (1844-45) II. Andante con moto
Benjamin Righetti, orgue de la Cathédrale St Nicolas de Fribourg, Suisse
Claves 7619931161525   

Felix Mendelssohn (1809-1847)
Trio pour piano et cordes op 66 en do mineur (1845) I. Allegro energico e con fuoco
Trio Métral
Aparte AP198D   

Felix Mendelssohn (1809-1847)
Trio pour piano et cordes op 66 en do mineur (1845) II. Andante espressivo
Trio Métral
Aparte AP198D   

Felix Mendelssohn (1809-1847)
Trio pour piano et cordes op 66 en do mineur (1845) III. Scherzo
Trio Métral
Aparte AP198D   

Felix Mendelssohn (1809-1847)Trio pour piano et cordes op 66 en do mineur (1845) IV. Finale : Allegro appassionato
Trio Métral
Aparte AP198D
 

L'équipe de l'émission :