Musicopolis
Magazine
Lundi 22 avril 2019
25 min

1816, Johann Nepomuk Hummel : Création de son ''Septuor op 74''

Le 28 janvier 1816, Johann Nepomuk Hummel va jouer pour la première fois à Vienne ce qui va devenir son œuvre de musique de chambre la plus célèbre, son ''Septuor op 74''. Anne-Charlotte Rémond vous invite à suivre le compositeur et brillant pianiste dans la capitale autrichienne !

1816, Johann Nepomuk Hummel : Création de son ''Septuor op 74''
Vue de Vienne après 1810 / 1816, Johann Nepomuk Hummel : Création de son ''Septuor op 74'' - Musicopolis , © Getty / Imagno

Johann Nepomuk Hummel, qui se produit dans la partie de piano de son nouveau Septuor le 28 janvier 1816, est bien connu du public viennois, qui l'apprécie beaucoup, et depuis longtemps. Il est arrivé à Vienne comme enfant prodige, à l'âge de 8 ans ! C'est un peu un enfant du pays, et il en a l'accent chantant. 

Pour un musicien, la ville de Vienne est vraiment sensationnelle ! En tant que capitale des Habsbourg, elle est le lieu de résidence de toutes les aristocraties des nations de l'Empire. Il y a des palais magnifiques et de nombreuses familles en capacité d'entretenir des musiciens, ou du moins de recruter des professeurs de musique. 

Hummel est devenu l'élève de Mozart à l'âge de 8 ans

A vienne, les musiciens ont de nombreuses occasions de se faire entendre, et ils ont aussi l'occasion de se rencontrer les uns les autres. C'est ainsi que Hummel, a pu devenir l'élève de Mozart à l'âge de 8 ans, puis à 15 ans (en 1793), il est devenu celui d’Albrechtsberger, de Salieri et de Haydn. A cette époque-là, il rencontre aussi celui qui est très vite devenu la coqueluche des salons viennois, un musicien capricieux, coléreux, ombrageux… le génial Beethoven ! C'est un peu l'épine dans le pied de Hummel. Jusque-là il avait toujours été trouvé le meilleur pianiste, tellement classique et clair. Mais voilà, Beethoven, lui, a du génie, lorsqu'il improvise il fait pleurer les dames; désormais on va toujours les comparer l'un à l'autre, souvent à l'avantage de Beethoven. Et pourtant, Hummel ne démérite pas, bien au contraire...

"Son jeu est particulièrement sûr, net et perlé, et en même temps très élégant, comme celui du violoniste Clement."    
Carl Mariavon Weber à propos du jeu pianistique de Hummel

Johann Nepomuk Hummel
Johann Nepomuk Hummel , © Getty / Imagno

Hummel a ses fans, tout comme Beethoven. Si Beethoven est déjà plus romantique, il fait un peu peur avec ses sautes d'humeur, ses exigences et ses accès de misanthropie. Hummel, lui, rassure avec son humeur égale et bienveillante, et son jeu classique.

Le Septuor op 74 a eu beaucoup de succès lorsque Hummel l'a joué à Vienne

Le Septuor op 74 a eu beaucoup de succès lorsque Hummel l'a joué à Vienne. En plus de la version pour piano, trois instruments à vent (flûte, hautbois et cor), et 3 instruments à cordes (alto, violoncelle et contrebasse), Hummel en a écrit une version pour quintette : piano et cordes (violon, alto, violoncelle et contrebasse). 

C'est dans cette formation que le jeune viennois Schubert l'a entendue, et qui lui a donné l'idée de son propre quintette (dit La Truite). Pendant très longtemps, même lorsque le jeu classique et perlé de Hummel n'a plus été à la mode, de nombreux pianistes ont joué son Septuor (ou la version Quintette), jugeant que c'était une belle œuvre et qui de surcroît mettait bien le piano en valeur…

Programmation musicale

Johann Nepomuk Hummel (1778-1837)
Septuor op 74 en ré mineur (pub en 1816) I. Allegro con spirito
Nonette Tchèque, Ivan Klansky, piano
Praga PRD/DSD 250 243   

Gioacchino Rossini (1792-1868)
Tancredi (1813) Acte I. Air de Tancredi "Di tanti palpiti"
Vesselina Kasarova, mezzo-soprano, Orchestre de la Radio de Munich, direction Roberto Abbado
RCA 09026 68349 2   

Johann Nepomuk Hummel (1778-1837)
Mathilde de Guise (1810) Acte II. Air du Duc "Riuscito sono al fin"  
Pierre-Yves Pruvot, baryton, Ensemble Solamente Naturali, direction Didier Talpain
Brilliant Classics 94043   

Johann Nepomuk Hummel (1778-1837)
Septuor op 74 en ré mineur (pub en 1816) I. Allegro con spirito
Nonette Tchèque, Ivan Klansky, piano
Praga PRD/DSD 250 243   

Johann Nepomuk Hummel (1778-1837)    
Septuor op 74 en ré mineur (pub en 1816) II. Minuetto e scherzo
Nonette Tchèque, Ivan Klansky, piano
Praga PRD/DSD 250 243   

Johann Nepomuk Hummel (1778-1837)
Septuor op 74 en ré mineur (pub en 1816) III. Andante con variazioni
Nonette Tchèque, Ivan Klansky, piano
Praga PRD/DSD 250 243   

Johann Nepomuk Hummel (1778-1837)
Septuor op 74 en ré mineur (pub en 1816) IV. Finale. Vivace
Nonette Tchèque, Ivan Klansky, piano
Praga PRD/DSD 250 243
 

L'équipe de l'émission :