Musicopolis
Magazine
Jeudi 14 novembre 2019
25 min

1786, Vienne : Création du Concerto en ut mineur K 491 de Wolfgang Amadeus Mozart

En 1786, Mozart est installé à Vienne depuis 5 ans. A cette période, sa production est des plus fécondes : un concerto en décembre, un petit acte d'opéra en février, un autre concerto début mars. Et tout en même temps, Les Noces de Figaro.

1786, Vienne : Création du Concerto en ut mineur K 491 de Wolfgang Amadeus Mozart
Wolfgang Amadeus Mozart, © Getty / DEA / A. DAGLI ORTI / De Agostini

Mozart est au piano pour la première de son concerto en ut mineur. C'est pourquoi, d'ailleurs, il n'a pas écrit toutes les notes du piano sur la partition. Il sait ce qu'il veut jouer, il a tout dans la tête, et d'autre part, il faut bien laisser un peu de place pour l'improvisation…

Depuis toujours, notre compositeur-pianiste s'intéresse aux pianos, qui sont alors en pleine transformation. S'il a joué du clavecin dans son enfance, il a ensuite connu les pianos dits "à tangente" de chez Späth, de Ratisbonne. Puis en 1777, à 21 ans, Mozart découvre les pianos de Stein à Augsbourg. Il est emballé ! D'abord, ils étouffent bien le son : lorsqu'on lâche la touche, le son s'éteint tout de suite. 

Cependant, en 1782, alors installé à Vienne, ce n'est pas un Stein que Mozart achète, mais un piano d'Anton Walter, qui a son atelier dans la ville et qui a encore perfectionné le mécanisme. 

"Sa physionomie avait beaucoup de traits plaisants et amicaux, associés à une certaine gravité mélancolique ; ses grands yeux brillaient avec éclat. Dans le cercle de ses bons amis il pouvait se montrer gai, vif, spirituel, parfois même satirique dans certains domaines", Hummel à propos de Mozart

Programmation musicale

Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791)
Concerto en ut mineur K 491 (mars 1786) I. Allegro
Ronald Brautigam, pianoforte Paul McNulty 1992, d'après Anton Walter v. 1795, Die Kölner Akademie, direction Michael Alexander Willens
BIS BIS-SACD-1894   

Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791)
Concerto en ut mineur K 491 (mars 1786) II. Larghetto
Ronald Brautigam, pianoforte Paul McNulty 1992, d'après Anton Walter v. 1795, Die Kölner Akademie, direction Michael Alexander Willens
BIS BIS-SACD-1894   

Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791)
Concerto en ut mineur K 491 (mars 1786) I. Allegro
Ronald Brautigam, pianoforte Paul McNulty 1992, d'après Anton Walter v. 1795, Die Kölner Akademie, direction Michael Alexander Willens
BIS BIS-SACD-1894   

Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791)
Les Noces de Figaro (1786) Ouverture
Concerto Köln, direction René Jacobs
Harmonia Mundi HMC 801818.20 

Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791)
Concerto en la majeur K 488 (1786) II. Adagio
Ronald Brautigam, pianoforte Paul McNulty 1992, d'après Anton Walter v. 1795, Die Kölner Akademie, direction Michael Alexander Willens
BIS BIS-1964   

Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791)
Concerto en ut mineur K 491 (mars 1786) II. Larghetto
Ronald Brautigam, pianoforte Paul McNulty 1992, d'après Anton Walter v. 1795, Die Kölner Akademie, direction Michael Alexander Willens
BIS BIS-SACD-1894   

Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791)
Concerto en ut mineur K 491 (mars 1786) III. Allegretto
Ronald Brautigam, pianoforte Paul McNulty 1992, d'après Anton Walter v. 1795, Die Kölner Akademie, direction Michael Alexander Willens
BIS BIS-SACD-1894 

Concert 15 et 16 novembre 2019

Concours Long-Thibaud-Crespin - Finale Concerto avec l'Orchestre National de France dirigé par Jesko Sirvend

Épreuves diffusées en vidéo sur France Musique

L'équipe de l'émission :