Musicopolis
Magazine
Jeudi 21 mars 2019
25 min

1740, Wilhelmine de Bayreuth, création de son opéra Argenore

Un siècle avant Wagner, la musique fait parler d'elle à Bayreuth ! En 1740, la compositrice Wilhelmine de Bayreuth fait représenter son opéra Argenore pour la première fois. Anne-Charlotte Rémond vous raconte son histoire dans Musicopolis.

1740, Wilhelmine de Bayreuth, création de son opéra Argenore
Wilhelmine de Bayreuth (1709-1758), © Getty / Heritage Images / Hulton Fine Art Collection

Le 10 mai 1740, c'est l'anniversaire du Margrave Frédéric de Bayreuth. Pour lui faire une jolie fête, son épouse Wilhelmine a décidé de faire représenter un opéra dans leur château. Elle a donné un scénario à un librettiste italien, et elle a elle-même écrit la musique. L'ouvrage s'appelle Argenore.

Si Wilhelmine a pu assouvir sa passion de la musique, si elle a pu composer, et même des opéras, genre auquel il était difficile d'accéder pour les femmes non nobles, elle avait pourtant des raisons de souffrir de sa condition féminine. Ce qu'elle met en scène dans son opéra : le roi Argenore veut marier sa fille Palmida à Léonidas. Mais Palmida aime Ormondo. Ormondo est tué en duel par Léonidas, suite à quoi Palmida poignarde Léonidas. Elle apprend alors qu'Ormondo était son frère disparu, et elle se suicide. Enfin, le roi Argenore ayant perdu ses deux enfants se suicide à son tour. Voilà un scénario qui va à l'encontre des conventions de l'opéra séria qui réclame une fin heureuse. Mais Wilhelmine se fiche bien des convenances, elle n'a pas à plaire à un patron, c'est elle la patronne !

Programmation musicale

Wilhelmine de Bayreuth (1709-1758)
Argenore (1740) Choeur d'introduction
Batzdorfer Hofkapelle
Dir. Viktor Lukas
Concerto Bayreuth CB 12019 CD   

Wilhelmine de Bayreuth (1709-1758)
Argenore (1740) Air de Palmida "Non dura unasventura"
Angelika Lutz, soprano, Lukas Consort
Dir. Viktor Lukas
Concerto Bayreuth CB 12005 CD   

Adam Falckenhagen (1697-1754)
Opera Nuova (1743) Concerto n°1 en mi majeur. II. Allegretto
Ensemble Galanterie
Hänssler Classic HC15048   

Johann Joachim Quantz (1697-1773)
Sonate en trio pour 2 flûtes et basse continue en ut min I. Andante moderato
Elisabeth Weinzierl, Edmund Wächter, flûtes
Eva Schiferstein, clavecin
Philip von Morgen, violoncelle
Thorofon CTH2565   

Wilhelmine de Bayreuth (1709-1758)
Argenore (1740) Air d'Argenore "Quel tuo valor primerio"
Hagen Matzeit, contre-ténor
Batzdorfer Hofkapelle
Dir. Viktor Lukas
Concerto Bayreuth CB 12019 CD   

Wilhelmine de Bayreuth (1709-1758)
Argenore (1740) Air d'Ormondo "S'avviench'ildestino Rio"
Angelika Lutz, soprano
Lukas Consort
Dir. Viktor Lukas
Concerto Bayreuth CB 12005 CD   

Wilhelmine de Bayreuth (1709-1758)
Argenore (1740) Air de Palmida "Non dura unasventura"
Angelika Lutz, soprano
Lukas Consort
Dir. Viktor Lukas
Concerto Bayreuth CB 12005 CD   

Johann Pfeiffer (1697-1761)
Sonate en trio pour 2 flûtes et basse continue en Sol majeur II. Allegretto
Elisabeth Weinzierl, Edmund Wächter, flûtes
Eva Schiferstein, clavecin
Philip von Morgen, violoncelle
Thorofon CTH2565   

Wilhelmine de Bayreuth (1709-1758)
Concerto pour clavecin et orchestre en sol mineur I. Allegro
Ensemble Caterva Musica   

Wilhelmine de Bayreuth (1709-1758)
Argenore (1740) Air d'Alcasto "Quel torrente"
Raimonds Spogis, baryton, Batzdorfer Hofkapelle
Dir. Viktor Lukas
Concerto Bayreuth CB 12019 CD
 

L'équipe de l'émission :