Musicopolis
Magazine
Vendredi 28 juin 2019
24 min

1686, Jean-Baptiste Lully : Création de son opéra ''Armide''

Il y a 350, sous Louis XIV, naissait l'Académie Royale de Musique; Musicopolis célèbre l'évènement et vous invite à suivre pas à pas la genèse d' ''Armide'' de Jean-Baptiste Lully, créé au Théâtre du Palais-Royal le 15 février 1686 !

1686, Jean-Baptiste Lully : Création de son opéra ''Armide''
1686, Jean-Baptiste Lully : Création de son opéra ''Armide'' / Musicopolis (DP)

"Il y eut un si grand monde qu'on ne pouvait plus y entrer du tout et plus de cent personnes étaient sur le théâtre, à un louis chacun. Toutes les loges pleines de dix personnes.''

Ce n'est pas à Paris que Lully aurait voulu faire représenter son nouvel opéra, mais à Versailles. Malheureusement une série d'empêchements a fait que finalement Armide est donné pour la première fois à Paris, à l'Académie Royale de Musique, au Théâtre du Palais-Royal. C'est un immense succès et dans la préface de sa partition quelques mois plus tard, le compositeur le rappelle :
"De toutes les tragédies que j'ay mises en musique voicy celle dont le public a tesmoigné être le plus satisfait : c'est un spectacle où l'on court en foule, et jusqu'icy on n'en a point veu qui ait reçeu plus d'applaudissements"

''Lully avait fait collation et avait tout seul mangé une bonne poularde et la moitié d'une seconde, et n'avait bu que quatre ou cinq coups. Le pauvre homme faillit tomber en faiblesse après cela.''

Un témoin rapporte quelques jours après la première d'Armide à quel point la foule s'est précipitée au Palais-Royal :
"Il y eut un si grand monde qu'on ne pouvait plus y entrer du tout et plus de cent personnes étaient sur le théâtre, à un louis chacun. Toutes les loges pleines de dix personnes. Vous savez que sept les remplissent et sont (déjà) incommodes. L'amphithéâtre et le parterre et le paradis étaient si confusément remplis qu'on ne pouvait sans étonnement comprendre la quantité du monde qui y était. On prétend que Lully reçut ce jour-là dix mille francs. Il était si en colère (à cause de la cohue) qu'il battit tous les valets et n'eut pas la force de souper, parce que sur les sept heures, il avait fait collation et avait tout seul mangé une bonne poularde et la moitié d'une seconde, et n'avait bu que quatre ou cinq coups. Le pauvre homme faillit tomber en faiblesse après cela."

C'est à Versailles que Lully aurait voulu créer son Armide, à Versailles et devant le Roi. Mais depuis quelques temps, le genre de l'Opéra est lui-même en défaveur à la Cour.

C'est à Versailles que Lully aurait voulu créer son Armide, à Versailles et devant le Roi. Mais depuis quelques temps, le genre de l'Opéra est lui-même en défaveur à la Cour. Mme de Maintenon et le parti des dévots juge que c'est un genre licencieux, et de surcroît très coûteux ! Le Roi ferait mieux de consacrer son argent à des œuvres pieuses ! D'autre part, un an plus tôt, en janvier 1685, un scandale de mœurs a été révélé : Lully avait débauché un jeune page qui lui avait été confié pour faire son éducation musicale. Le page a été  envoyé en prison, et Lully est entré en disgrâce. Alors que jusqu'à présent, Louis XIV et la Cour avaient la primeur de ses pièces à Versailles, avant que les Parisiens ne puissent en profiter, cette fois-ci, la première a lieu à Paris !

Programmation musicale

Jean-Baptiste Lully (1632-1687)
Armide (1686) Ouverture
Les Talents lyriques, direction Christophe Rousset
Aparte AP135D   

Jean-Baptiste Lully (1632-1687)
Armide (1686) Prologue. La Sagesse, La Gloire, Suites "Tout doit céder dans l'univers"
Les Talents lyriques, direction Christophe Rousset
Aparte AP135D   

Jean-Baptiste Lully (1632-1687)
Armide (1686) Acte I. Sc 1. Phénicie, Sidonie, Armide "Vos yeux n'ont eu besoin"
Véronique Gens, Phénicie, Noémi Rime, Sidonie
Guillemette Laurens, Armide
La Chapelle Royale, direction Philippe Herreweghe
Harmonia Mundi HMX290871718   

Jean-Baptiste Lully (1632-1687)
Armide (1686) Acte I. Sc 1. "Un songe affreux m'inspire"
Marie Adeline Henry, Armide
Les Talents lyriques, direction Christophe Rousset
Aparte AP135D   

Jean-Baptiste Lully (1632-1687)
Armide (1686) Acte I. Sc 2. "Contre mes ennemis à mon gré je déchaîne"
Marie Adeline Henry, Armide, Douglas Williams, Hidraot
Les Talents lyriques, direction Christophe Rousset
Aparte AP135D   

Jean-Baptiste Lully (1632-1687)
Armide (1686) Acte I. Sc 4. Armide, Hidraot "Poursuivons jusqu'au trépas"
Marie Adeline Henry, Armide, Douglas Williams, Hidraot
Les Talents lyriques, direction Christophe Rousset
Aparte AP135D   

Jean-Baptiste Lully (1632-1687)
Armide (1686) Acte II. Sc 3. Renaud "Plus j'observe ces lieux"
Antonio Figueroa, Renaud
Les Talents lyriques, direction Christophe Rousset
Aparte AP135D   

Jean-Baptiste Lully (1632-1687)
Armide (1686) Acte II. Sc 5. "Enfin il est en ma puissance"
Marie Adeline Henry, Armide
Les Talents lyriques, direction Christophe Rousset
Aparte AP135D   

Jean-Baptiste Lully (1632-1687)
Armide (1686) Acte III. Sc 4. La Haine et sa suite "Amour sors pour jamais"
Marc Mauillon, la Haine
Les Talents lyriques, direction Christophe Rousset
Aparte AP135D   

Jean-Baptiste Lully (1632-1687)
Armide (1686) Acte V Sc 5. Armide "Le perfide Renaud me fuit"
Marie Adeline Henry, Armide
Les Talents lyriques, direction Christophe Rousset
Aparte AP135D
 

L'équipe de l'émission :