Musicopolis
Magazine
Lundi 27 janvier 2020
25 min

14 mars 1997, Houston : Jackie O de Michael Daugherty

Jackie O, c'est Jackie Kennedy-Onassis : figure du XXe siècle, personnage romanesque, elle incarne à elle seule l'argument de cet "opéra pop" écrit par Michael Daugherty.

14 mars 1997, Houston : Jackie O de Michael Daugherty
Jackie Kennedy-Onassis, © Getty / Bettmann

Un livret inscrit dans son siècle

L'opéra s'ouvre avec une ouverture mélancolique, soldée par un coup de caisse claire ; c'est là le symbole du coup de revolver qui donna la mort à John Kennedy le 22 novembre 1963. Ellipse, et nous voici en 1968, chez Andy Warhol : l'opéra peut commencer. 

Le livret a été écrit par Wayne Koestenbaum, un essayiste et poète américain, qui juste avant le début du travail sur l'opéra avait publié un livre sur Jackie. C'est donc tout naturellement qu'il propose ce sujet à Michael Daugherty lorsque celui-ci lui demande un livret pour répondre à une commande du Grand Opéra de Houston.

Opéra collage, opéra pop

J'ai simplement écrit ce qui me semblait convenir au livret. Si vous avez un happening dans le loft de Andy Warhol, vous n'allez pas écrire de la musique qui sonne comme du Berg.

Pianiste de bar, ouvreur à Carnegie Hall, accompagnateur de cours de danse, Michael Daugherty a nécessairement été confronté à différentes sortes de musique. Né dans l'Iowa, il commence ses études au Texas avant de venir à New York où il découvre les musiques d'avant-garde : son idée est toujours de découvrir ce qu'il ne connaît pas, de comprendre ce qu'il ne comprend pas, et c'est ainsi qu'il va faire un stage à l'IRCAM à Paris, puis travailler deux ans à Hambourg avec Ligeti

Or, Ligeti lui dit qu'il se fourvoie dans le style d'avant-garde : "Tu as travaillé dans le rock et le jazz. Tu devrais regarder de ce côté." C'est donc en rentrant aux Etats-Unis en 1986 que le jeune compositeur commence à assumer ses racines pop. Ainsi, dans le contexte de Jackie O, pour coller avec le livret, il utilise de nombreuses citations, et pratique un genre de collage de différents textes, qu'il met ensemble de manière brillante.

Jackie O est un hommage de la vie musicale à la fin des années 60, un opéra pop qui explore les interactions entre les idiomes musicaux associés à la culture élevée ou populaire en Amérique.

Programmation musicale

Michael Daugherty (né en 1954)
Jackie O (1995-96, livret de Wayne Koestenbaum) I. Jackie's Song
Orchestre du Grand Opera de Houston, direction Christopher Larkin
Argo 455591-2

Michael Daugherty
Jackie O (1995-96, livret de Wayne Koestenbaum) I. Jackie's Song
Jonitta Latimore, Liz Taylor, Joyce Di Donato, Princess Grace, Choeur et Orchestre du Grand Opera de Houston
Direction Christopher Larkin
Argo 455591-2

Michael Daugherty
_Jackie O (_1995-96, livret de Wayne Koestenbaum) Acte I. 4. Air de Jackie "Egyptian Time"
Nicole Heaston, Jackie, Orchestre du Grand Opera de Houston
Direction Christopher Larkin
Argo 455591-2

Michael Daugherty
Jackie O (1995-96, livret de Wayne Koestenbaum) Acte I. 6. Aid d'Andy "Painter's Credo"
Daniel Belcher, Andy, Orchestre du Grand Opera de Houston
Direction Christopher Larkin
Argo 455591-2

Michael Daugherty
Jackie O (1995-96, livret de Wayne Koestenbaum) Acte I. 8 Duo Ari, Maria "Addio bel passato"
Stéphanie Novacek, Maria, Eric Owens, Ari, Orchestre du Grand Opera de Houston
Direction Christopher Larkin
Argo 455591-2

Michael Daugherty
Jackie O (1995-96, livret de Wayne Koestenbaum) Acte II Sc 2. 16. Duo des flammes, Jackie, Maria
Stéphanie Novacek, Maria, Nicole Heaston, Jackie, Orchestre du Grand Opera de Houston
Direction Christopher Larkin
Argo 455591-2

Michael Daugherty
Jackie O (1995-96, livret de Wayne Koestenbaum) Acte II Sc 2. Jack's Song, JFK, Jackie
John Mc Veigh, ténor, la voix de JFK, Nicole Heaston, Jackie, Orchestre du Grand Opera de Houston
Direction Christopher Larkin
Argo 455591-2

L'équipe de l'émission :