Musicopolis
Magazine
Jeudi 13 juin 2019
25 min

1199, Perotin compose ''Viderunt Omnes''

1199, la nouvelle cathédrale Notre-Dame de Paris est en pleine construction. Anne-Charlotte Rémond vous invite aujourd'hui à y suivre Maître Perotin, l'auteur de la version polyphonique du chant ''Viderunt omnes'', destiné à la messe de Noël.

1199, Perotin compose ''Viderunt Omnes''
Choeur de la cathédrale Notre-Dame de Paris à la fin du XIIe siècle (illustration Journal Universel, No 454, Volume XVIII) / Musicopolis Perotin, Viderunt Omnes, © Getty / De Agostini / Biblioteca Ambrosiana

Ce n'est pas un hasard si cette grandiose construction à 4 voix, aux volutes infinies, correspond exactement à la période de construction de Notre-Dame de Paris, avec son nouveau style gothique.

En 1199, la construction de la nouvelle Cathédrale Notre-Dame a commencée depuis plus de 35 ans, elle est déjà très avancée. Le chœur est achevé, le maître autel a été consacré il y a plus de 15 ans, les quatre premières travées sont terminées, et le chantier s'approche de la façade. Mais il ne suffit pas d'élever dans les airs cette manifestation de la foi des hommes, il faut aussi qu'à l'intérieur, les âmes soient soutenues dans leur prière.

L'évêque de Paris, Eudes (ou Odon) de Sully, a décrété que pour les fêtes les plus importantes de l'année, on chanterait quelques éléments de la liturgie en polyphonie. 

Viderunt omnes, est un chant destiné à être chanté pendant la messe de Noël, juste après la première lecture. A l'origine en plain-chant, à une seule partie, celui-ci a été mis en polyphonie, c'est-à-dire à plusieurs voix, par Magister Perotinus, Maître Perotin, ou plus exactement sa mise au propre, en manuscrit, est attribuée à Perotin.

De Perotin, on ne sait pas grand-chose, ni  date de naissance, ni date de mort, et nous ne sommes pas certains non plus de son rôle à Notre-Dame, tout ce que nous connaissons, en fait, c'est sa réputation…

La date de 1199 est elle aussi assez incertaine. Elle correspond à la date du décret d'Eudes de Sully qui réforme la célébration de plusieurs fêtes, en recommandant de les agrémenter de chants à 3 voix ou à 4 voix. D'où la datation du Viderunt omnes. Mais on pourrait tout à fait penser soit que Perotin n'avait pas attendu le décret pour faire chanter ce type de polyphonie, et qu'il faisait déjà partie du répertoire de la cathédrale, soit au contraire, que puisque Eudes le suggérait, il composait la pièce en réponse au décret, auquel cas, le Viderunt omnes  serait postérieur…

Des parties de solistes qui vocalisent, avant le répons du choeur, voilà comment Maître Perotin célèbre les paroles de jubilation de la fête de Noël. Le texte nous indique que le Viderunt omnes est destiné à la Fête de Noël, et à la Fête de la circoncision, le 1er janvier, c'est bien la seule chose dont nous soyons sûrs, concernant la création de cette musique ! 

Ce n'est pas un hasard si cette grandiose construction à 4 voix, aux volutes infinies, correspond exactement à la période de construction de Notre-Dame de Paris, avec son nouveau style gothique. L'élévation, les piliers qui s'élancent vers la voûte, la lumière qui jaillit des hautes fenêtres, tout concourt à attirer le regard vers le ciel, là où le son résonne, rebondit sur les parois, les piliers, les arcs. Certes le chant grégorien dans sa pureté peut aussi convenir à cette architecture, comme il convenait auparavant aux cathédrales romanes, mais l'organum avec ses fioritures semble encore mieux reproduire les ornementations gothiques. 

Programmation musicale

Perotin (actif vers 1200)
Viderunt omnes (chanté en 1199 ?)
Early Music Consort of London, direction David Munrow
Archiv Produktion 415292-2   

Léonin (actif vers les années 1150- vers 1201)
Gloria Redemptori meo (trope à deux voix)
Ensemble Hilliard, Rogers Covey-Crump, John Potter
Coro COR16046   

Léonin (actif vers les années 1150- vers 1201)
Viderunt omnes (organum à deux voix)
Ensemble Gilles Binchois, direction Dominique Vellard
Harmonic Records H/CD 9349   

Léonin (actif vers les années 1150- vers 1201)
Petre amas me (organum à deux voix)
Diabolus in musica, Antoine Guerber
Bayard Musique 308422.2   

Perotin (actif vers 1200)
Alleluia Nativitas  
Ensemble Hilliard
ECM 837751-2   

Perotin (actif vers 1200)
Sederunt Principes (organum à 4 voix)
Ensemble Hilliard
ECM 837751-2
 

L'équipe de l'émission :