MAXXI Classique
Programmation musicale
Vendredi 2 octobre 2020
3 min

Timeless : Le classique réinventé de Thylacine

Formé au Conservatoire et aux Beaux Arts, le musicien et DJ français Thylacine est actif dans le monde de la musique électronique depuis quelques années. Mozart, Verdi, Beethoven et Satie peuvent ici en témoigner, avec la sortie de son nouveau disque "Timeless".

Timeless : Le classique réinventé de Thylacine
Maxxi Classique du 2 octobre 2020, © AFP / GUILLAUME SOUVANT / AFP

Des basses profondes venues des entrailles de la Terre, un beat étouffé qui fait vibrer toutes les parties de notre corps comme le bourdon gravissime d’un orgue, une boucle rythmique minimale et pourtant travaillée à souhait, voici toutes les caractéristiques que composent le dernier disque Timeless, du musicien Thylacine

Réalisé durant le confinement et avec très peu de moyen, Thylacine s'est accommodé du mieux qu'il pouvait à cette contrainte créatrice si particulière. Après Transsibérien, un album réalisé à bord du train légendaire et Roads volume 1 et 2, opus discographiques consacrés aux musiques de la Cordillère des Andes, Thylacine gravit un autre sommet et un nouveau départ. Ce dernier disque est consacré à des figures classiques majeures telles que Satie, Debussy, Verdi, Mozart, Beethoven, Fauré et Schubert, tous passés au filtre électronique des machines du musicien. Celui qui a fait ses classes au conservatoire connait donc ses classiques !

Concernant le sample du Miserered’Allegri, plusieurs questions se posent : A qui appartiennent ces voix ? D’où vient cette litanie harmonisée de manière moderne et qui s’étend sans pesanteur pour l’infini et ignorant les respirations ?Cette pièce est un chef d’oeuvre baroque composé en 1638 par un compositeur surdouée et maître dans la musique religieuse italienne. Les polyphonies antiques originelles servent alors de base au titre sobrement intitulé « Allegri ». 

Thylacine ne dissimule aucunement la source de ses nouvelles œuvres. La révérence du jeune musicien va jusqu’aux titres qui portent le nom des compositeurs à qui il emprunte des thèmes et qu’il remet au goût du jour. Beethoven utilise le second mouvement de la septième symphonie, Mozart énonce le déchirant Lacrymosa du Requiem, Debussy est en hommage au Clair de lune et Verdi est un jour de colère qui apparaît.

Le Dies Irae (jour de colère) de Verdi repris par notre musicien est réharmonisé et passé par des filtres dynamiques. Un morceau que l’on souhaite bientôt entendre dans les clubs et les salles de toute l’Europe pour sa tournée en janvier 2021 ! Sous cette forme, il y a de grandes chances pour que Thylacine popularise ces airs classique auprès d’un public peu connaisseur. Le pari est déjà plutôt réussi puisque les titres «Satie 1» et «Shremetiev» ont déjà été écoutés plus de deux millions et demi de fois depuis leur publication sur internet.

L'équipe de l'émission :