MAXXI Classique
Programmation musicale
Mercredi 1 décembre 2021
3 min

Stephen Sondheim : de Rachmaninov à Ravel

On le surnommait le Titan, le Géant mais aussi le Ravel de Broadway, hommage à Stephen Sondheim, parolier et musicien qui a renouvelé la comédie musicale américaine en lui donnant un visage à la beauté classique…

Stephen Sondheim : de Rachmaninov à Ravel
Stephen Sondheim photographié le 28 juillet 1962, © Michael Hardy/Express/Getty Images

Mozart n’est pas le seul à avoir composé Une petite musique de nuit ! Depuis 1973, il faut aussi compter sur A Little Night Music de Stephen Sondheim. L’un des chefs d’oeuvres du parolier de West Side Story qui a légué à Broadway quelques-unes de ses plus belles comédies musicales. En vrac et pour ne citer qu’elles : Company, Sweeney Todd, Pacific Overtures, Into The Woods ou encore cette Petite Musique de Nuit donc et sa chanson phare Send in the Clowns

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies

Une chanson qui nous dit de maquiller un sourire sur notre visage lorsqu’on est triste et de faire entrer les clowns sur scène lorsque le show ne se passe pas comme prévu. Mais surtout, derrière les mots, ils sembleraient que ces tristes comédiens dansent sur un lyrisme contenu et serein que n’aurait pas renié un certain Sergueï Rachmaninov.

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies

« Je pense que la Rapsodie sur un thème de Paganini de Rachmaninov est mon oeuvre préférée » avait un jour confié Stephen Sondheim. Une oeuvre qu’il a peut-être découvert lors de ses études musicales avec le compositeur avant-gardiste Milton Babitt. Avec-eux il a composé des oeuvres pour piano et étudié le contrepoint de Bach et Mozart mais aussi l’orchestration de Rachmaninov ou encore celle de Ravel. L’élève Sondheim avait même consacré son diplôme de fin d’étude à une analyse fouillée du Concerto pour la main gauche de Maurice Ravel ! Un Concerto pour la main gauche dont on retrouve l’influence dans certains passages de de la comédie musicale Into The Woods.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies

Ravel plane aussi sur les phrases aériennes jouées par les bois dans l'ouverture de Sweeney Todd ou la musique du film Stavisky. Deux œuvres qui rappellent quelques pages de L'Enfant et Les Sortilèges et notamment l'air "J'ai pas envie de faire ma page". 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies

Pour Stephen Sondheim, « l’influence harmonique de Maurice Ravel s’entend jusqu’à l’époque du rock ». Ce qui est sûr c’est que de tous les compositeurs, c’est bel et bien Ravel, ses phrases de flûtes pentatoniques mais aussi la Valse pour Orchestre et ses Valses Nobles et Sentimentales qui l’ont le plus influencé !  Tant et si bien que parfois on ne sait plus vraiment s’il s’agit d’une partition de Ravel ou de Sondheim.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies

On dirait du Ravel et pourtant il s’agit d’un extrait de la comédie musicale Sweeney Todd. Une partition qui rappelle étrangement le début de la mélodie "L'Enigme éternelle" ou "L'Indifférent" de Ravel . Même orchestration, même caractère, même enchainement harmonique. l’harmonie, ce qui fait l’identité d’un musicien selon Stephen Sondheim… 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies
L'équipe de l'émission :