MAXXI Classique
Programmation musicale
Vendredi 4 septembre 2020
3 min

Mozart comme souffle de liberté dans Les Evadés de Frank Darabont

Quand votre quotidien se résume à des promenades surveillées et à une cellule sordide de quelques mètres carrés... seule la musique peut vous sauver !

Mozart comme souffle de liberté dans Les Evadés de Frank Darabont
Tim Robbins dans le rôle de Andy Dufresne, dans Les Evadés de Frank Darabont, © AFP / CASTLE ROCK ENTERTAINMENT / COLLECTION CHRISTOPHEL VIA AFP

Les Evadés de Frank Darabont est sorti en 1994 aux Etats-Unis. Adapté d’un roman de Stephen King comme la ligne verte, un autre très grand film de Frank Darabont inspiré d’un roman de Stephen King, Les Evadés nous évoque le quotidien du centre pénitentiaire de Shawshank, la plus grande prison de l’Etat du Maine. 

Dans cette prison, nous suivons le quotidien de Red interprété par Morgan Freeman, un détenu respecté qui va prendre sous son aile un jeune nouveau détenu, Andy Dufresne, joué par Tim Robbins.

Comme dans de nombreux films ou séries, c’est à travers les yeux de ce nouvel arrivant, Andy Dufresne que nous découvrons la dureté de la vie à Shawhank et la solidarité des prisonniers entre eux.

Avec le temps, Andy Dufresne s’affirme de plus en plus au sein de la prison. Un jour il arrive à faire livrer à Shawshank des caisses de livres et de vinyles afin d’offrir un peu de culture et de divertissement aux prisonniers. C’est à ce moment que tout bascule ! Andy Dufresne se saisit d’un disque, s’enferme à clef dans un bureau et allume les hauts parleur pour diffuser cette musique : 

L’air qu’Andy Dufresne fait passer par les hauts parleurs de la prison est la canzonetta sull’aria, extrait des Noces de Figaro de Mozart. Ce n’est pas n’importe quel aria car dans ce duo entre la comtesse Almaviva et sa camériste Susanna, la comtesse dicte justement une lettre d’amour à son mari volage afin de lui tendre un piège et d’essayer de le récupérer. Une lettre d’amour et d’espoir mais aussi de ruse… trois thèmes centraux dans Les Evadés de Frank Darabont. A l’écoute de ce duo de Mozart, chaque prisonnier arrête subitement ses occupations. Tous lèvent les yeux au ciel et se demandent : D’où viennent ces voix de femmes et qu’est-ce que cette musique ? 

Tandis qu’Andy Dufresne exulte et que les gardiens tentent de défoncer la porte du bureau pour faire cesser cette musique, c’est comme si tous les murs de la prison s’effondraient !

Bientôt les gardiens défonceront la porte et Andy Dufresne sera mis au trou pendant deux semaines à cause de cette insubordination. Un geste de révolte en musique avec Mozart, que Morgan Freeman résume ainsi "Ces voix s'élevaient plus haut et plus loin qu'aucun prisonnier n'aurait pu rêver, c'était comme un oiseau merveilleux qui venait voleter dans nos cages"

L'équipe de l'émission :