MAXXI Classique
Programmation musicale
Vendredi 27 novembre 2020
3 min

Le Beethoven électronique de Christian Löffler

Max Dozolme nous présente un disque qui sort aujourd’hui chez Deutsche Grammophone ! Parallels du producteur de musique électronique Christian Löffler, rend un hommage beethovenien au célèbre compositeur.

Le Beethoven électronique de Christian Löffler
Le nouveau disque Parallels de Christian Löffler - Maxxi Classique, © Getty / Federico Tensi / EyeEm

Des sonorités orchestrales fantomatiques, comme le souvenir d’un concert symphonique qui nous reviendrait par bribes. C’est ainsi que commence Parallels, le nouveau disque de Christian Löffler, dans lequel le producteur de musique électronique se saisit de trois symphonies et de l’Ouverture Egmont de Beethoven. Comme son nom l’indique, le premier morceau « Pastoral » est construit autour des premières mesures de la symphonie Pastorale de Beethoven. Entendez-vous ces cordes au loin ? 

Ces cordes viennent tout droit du second mouvement de la Symphonie pastorale de Beethoven.

De multiples ressemblances

Un peu plus loin, dans la pastoral de Christian Löffler, est introduit un très court motif joué par un instrument à vent dans les aigues. Ce motif est aussi extrait du second mouvement de la pastorale de Beethoven, la scène au bord du ruisseau, mais cette fois, c’est à la toute fin de la partition que ça se passe. Ce passage nous évoque un chant de caille joué par le hautbois auquel répond le chant du coucou joué par la clarinette ! Des oiseaux indiqués par Beethoven sur la partition de sa symphonie pastorale

Pour célébrer le 250e anniversaire du compositeur; Christian Löffler n’a pas choisi n’importe quels enregistrements de Beethoven. Hormis un enregistrement de 1929 de l’Orchestre philharmonique de Berlin, chacun des titres présents dans ce disque utilise des enregistrements des années trente de la Staatskapelle de Berlin. Ce n’est donc pas anodin si la pochette de l’album représente la salle de la Staatskapelle vide.

Les thèmes de cordes entendus et qui se mélangent aux pads électroniques, proviennent du second mouvement de la cinquième symphonie de Beethoven ! Par ailleurs, il est étonnant de noter que lorsqu’il reprend la troisième, la cinquième, la sixième symphonie et l’ouverture Egmont de Beethoven, Christian Löffler choisit à chaque fois des passages très courts et calmes. Ces passages se mêlent parfaitement au style mélancolique du producteur allemand, selon ses propres termes.

La démarche de Christian Löffler

Voici comment Christian Löffler synthétise la démarche de Parallels : « En écoutant les enregistrements, j’ai eu le sentiment que la musique de Beethoven était en fait très humaine et accessible, mais qu’elle était devenue un peu surnaturelle au cours de décennies de performances où l’on a intellectualisé sa musique. Je voulais ramener cette musique à des sensations très basiques. » Quoi qu’il en soit, Parallels est certainement l’un des hommages les plus originaux que les musiciens électroniques ont fait à Beethoven en cette année compliquée.

L'équipe de l'émission :