MAXXI Classique
Programmation musicale
Vendredi 18 décembre 2020
3 min

Les inspirations classiques de Laurent Voulzy

Joyeux anniversaire à Laurent Voulzy, un chanteur et compositeur qui s'inspire des musiques médiévales, de la Renaissance et traditionnelles ! En 2011, Il sortait le concept album Lys and Love, un disque inspiré de la musique ancienne.

Les inspirations classiques de Laurent Voulzy
Laurent Voulzy au Palais des Congrès de Paris en 2012 pour les Victoires de la musique. , © Stephane Cardinale/Corbis via Getty Images

"Mon gâteau d’anniversaire n’avait jamais autant qu’il m’en souvienne traversé la nef d’une église pour venir jusqu’à moi, porté par mes quatre garçons, Julien, Nicolas, Cliff et Quentin. Est-ce la présence de ma famille au grand complet venue en ce jour particulier de décembre, d’amis plus nombreux qu’à l’accoutumée, et d’un public complice qui fit de cette soirée un moment à la fois intime et solennel ?" Laurent Voulzy se souviendra toujours de ce soir du 18 décembre 2012. Derrière les vitraux de l’église Saint Eustache, il chante un Cold Song de Henry Purcell à sa manière, loin des codes classiques. 

Au milieu des jeux de lumières, des amplificateurs et d’un orchestre à cordes, Laurent Voulzy  déclare son amour à la musique baroque anglaise et plus largement à la musique ancienne… Une musique qu’il écoute depuis ses plus jeunes années. Le chant grégorien, les polyphonies profanes et sacrées de la Renaissance et les musiques traditionnelles lui sont une source d’inspiration importante. Une passion qui éclate au grand jour en 2011 avec l’album Lys and Love, concept album qui nous plonge dans un XVe siècle imaginaire… 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies

"Vous n'êtes qu'une image perdue dans les âges"

"Vous n'êtes qu'une image perdue dans les âges"… Jeanne, chanson phare de l’album Lys and Love dépeint la nostalgie de Laurent Voulzy pour ces temps anciens. Comme un troubadour, il fait la cour à une femme du XVe siècle dont il découvre le portrait. Un troubadour des temps moderne puisqu’il chante l’amour courtois sur fond de cordes et de hautbois mais aussi avec une voix transformée par un vocodeur et des sonorités de synthétiseurs. Il a beau s’inspirer de la polyphonie de la renaissance d’un Josquin des Près qu’il adore, sa chanson Ma Seule Amour, reste du Laurent Voulzy… 

Les voix a cappella s’entrelacent autour d’un texte du XVe siècle de Charles d’Orléans. Des choeurs enregistrés au Château de Vincennes et plus précisément dans la chambre du grand père de Charles d’Orléans. Mais les références à la musique ancienne prennent aussi un tour plus inattendu voire inconscient. Dans le même album Lys And Love, on trouve la chanson Le Ciel et La Terre. Pour ce titre, Laurent Voulzy superpose des choeurs gothiques sur une rythmique de dance music afin de représenter l’opposition, le tiraillement entre des voix pures qui nous attirent vers le haut, vers le ciel et la rythmique dance qui nous ramène vers des choses très concrètes, très humaines et corporelles. 

Or cette opposition entre une musique céleste, une musique divine, parfaite donc et, d’autre part, une musique humaine, imparfaite, plus terre à terre, c’est une pensée qui irrigue toute la musique médiévale. On la doit à un théoricien nommé Boèce qui parle de Musica Mundi et de Musica instrumentalis, celle des hommes qui imite la nature ! Comme en écoutant du Laurent Voulzy, on touche aussi à des questions esthétiques très ténues ! 

L'équipe de l'émission :