MAXXI Classique
Programmation musicale
Mercredi 23 septembre 2020
3 min

Une valse de Chostakovitch popularisée par le petit et le grand écran

C'est un thème musical à trois temps, connu de tous...et qui doit beaucoup au grand écran, mais aussi et surtout au petit écran !

Une valse de Chostakovitch popularisée par le petit et le grand écran
Maxxi Classique du 23 septembre 2020, © AFP / © AFP / WARNER BROS. / STANLEY KUBRICK P / COLLECTION CHRISTOPHEL VIA AFP

Ce balancement à trois temps et cette mélodie mélancolique… c’est la Valse n°2 que l’on nomme aussi la valse jazz ou tout simplement la valse de Chostakovitch ! Et si je vous parle de cette musique qui n’a de jazz que son saxophone, c’est parce que c’est l’exemple parfait d’une musique classique composée au milieu du 20e siècle et qui a été rendue célèbre dans les années 90 grâce au cinéma et à la télévision ! Commençons par le cinéma, cette valse, elle est indissociable du dernier film de Stanley Kubrick ! Eyes Wide Shut, un film de 1999 où l’on peut entendre la plainte du saxophone dès le générique d’ouverture et surtout dans la première scène qui accompagne le couple Kidman/Cruise en train de se préparer pour une soirée décisive. Nicole Kidman qui va même au toilette sur cette musique. Il fallait oser !

Il est un autre film qui utilise cette valse de Chostakovitch, ce film c’est Nymphomaniac de Lars Von Trier, un film qui aborde lui aussi la sexualité mais de manière très frontale cette fois !  La valse peut s’entendre comme un hommage au film de Stanley Kubrick mais ce n’est pas la première fois que le réalisateur danois tourne sur cette musique de Chostakovitch ! En 1993, Lars Von Trier réalise une publicité cultisme pour la CNP Assurance ! Cette pub dont vous vous souvenez peut-être nous montre un petit garçon tenu par la main par son grand père. Un petit garçon que l’on voit grandir à travers une succession de scène de la vie, ses études, son mariage… jusqu’à ce qu’il devienne le grand-père d’un autre petit garçon qui s’élance dans la vie et ainsi de suite ! Comme une valse, la vie tourne sur elle, même et le message de l’assurance c’est bien sûr qu’elle vous accompagne à chaque moment de celle-ci… 

Cette pub provoque un véritable engouement pour cette valse qui n’était que très peu connue avant 1993.  Ce coup d’essai de la marque d’assurance a tellement bien marché que l’entreprise a décidé de faire de ce thème de Chostakovtich sa signature pour toutes ses pubs depuis presque 30 ans. La dernière campagne publicitaire date de 2020. Exit la version de référence de 1991 signée Riccardo Chailly et le Concergebouw d’Amsterdam, ce disque peut dire merci à la pub, et place à un arrangement musical. Les images et le sujet prennent un ton plus contemporain mais la musique elle, reste la même, preuve que la musique classique est encore une fois intemporelle. 

Ci-dessous, une version avec les musiciens de l'Orchestre National de France, publiée pendant le confinement, pour le projet Viva l'Orchestra.

L'équipe de l'émission :