MAXXI Classique
Programmation musicale
Mercredi 21 octobre 2020
3 min

De Dix pour cent à Paris : les inspirations classiques de Loïk Dury

Loic Dury compositeur du film "Paris" de Klapisch et de la série "Dix pour cent" réarrange un classique du répertoire pour piano dans la quatrième saison de la série. "Dix pour cent" est à retrouver ce mercredi 21 octobre sur France 2.

De Dix pour cent à Paris : les inspirations classiques de Loïk Dury
La série "Dix pour cent", musique d'Eric Satie et Loïk Dury, © AFP / Valery HACHE / AFP

Dix Pour cent, cette série produite par Cedric Klapish nous plonge dans le quotidien d’une agence d’acteur fictive, avec des vrais acteurs dedans ! Des acteurs jouant leur propre rôle d’acteur. Comme pour les saisons précédentes, les deux premiers épisodes de la saison 4 s’ouvriront avec ce générique.

Un générique composée par Loik Dury, un musicien "touche à tout" qui a composé la bande originale de nombreux films de Cedric Klapisch dont la musique de Paris.

Inspiration d'un compositeur parisien

Il s'agit du thème principal de Paris, film de 2008 de Cédric Klapisch. Un film joué par Romain Duris, Juliette Binoche, Fabrice Lucchini, Melanie Laurent, Karin Viard, Albert Dupontel qui évoluent dans la ville de Paris, personnage principal du film. Dans ce thème principal, des ambiances très différentes sont ressenties, à l’image de Paris de l’accordéon, du jazz, des évocations des cultures africaines et arabes avec la voix de Magic Malik, de la percussion darbouka et des cordes mélancoliques chères à Loik Dury. Dans ce film on retrouve aussi le thème de L’air des cendres qui cite une oeuvre d’un compositeur parisien. Il est l'un des plus célèbres compositeur français, précurseur de l’ambiant music pour certains,  une pièce pour piano composée à la fin du XIXe siècle.

La première gnossienne de Satie. Cette oeuvre est la pièce centrale du film Paris de Cedric Klapisch, que le compositeur Loïk Dury reprend à sa manière pour composer la bande originale du film. A ce propos, l’utilisation de la première gnossienne de Satie telle quelle ou reprise par Loïk Dury est peut-être un clin d’oeil de Cedric Klapisch à un grand film qui porte sur Paris, sur la mort et la solitude, ce film est le feu follet de Louis Malle. 

L'équipe de l'émission :