MAXXI Classique
Programmation musicale
Mardi 29 décembre 2020
3 min

Ivry Gitlis du petit au grand écran

Il est des musiciens qui crèvent l’écran, des personnes aussi à l’aise sur scène que sur un plateau de télévision ou de tournage pour le cinéma. C’était le cas du violoniste Ivry Gitlis.

Ivry Gitlis du petit au grand écran
Ivry Gitlis dans l'émission "Vivement dimanche" le 12 février 2003. , © Frederic SOULOY/Gamma-Rapho via Getty Images

Il faut imaginer une scène bucolique, une prairie, à l’ombre d’un immense chêne, un été en France. Nous sommes en juillet 1973 et Ivry Gitlis parle de musique classique avec une dizaine d’enfants venus assister à un concert de son jeune festival, le Festival de Vence. Les caméras de l’ORTF ont filmé cette rencontre, qui, plus que n’importe quelle parole rapportée, montre le charisme et le talent de pédagogue du violoniste. Dans cette séquence, le musicien est aussi à l’aise quand il parle de solfège, de Beethoven ou quand il joue du violon avec un enfant. En tenant la main d’un petit garçon, il lui fait faire les coups d’archet tandis que lui, joue les notes sur la touche du violon.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies

La sympathie et les talents de médiateurs tout autant que le jeu spectaculaire d’Ivry Gitlis ont fait de lui la coqueluche des plateaux de télévisions. A Londres, on le retrouve sur scène avec excusez du peu : Yoko Ono, John Lennon, Eric Clapton, le batteur de Jimi Hendrix Mitch Mitchell ou encore Keith Richards des Stones. C’était le 11 décembre 1968 à l’occasion d’un show intitulé The Rock’n’Roll Circus ! John Lennon, tout sourire, salue avec respect le violoniste qui monte sur scène et qui s’élance dans une improvisation échevelée sur fonds de blues électrique ! 

Gitlis était un invité régulier des émissions de Guy Lux ou du Grand échiquier. Dans l’émission de Jacques Chancel en juin 1975, il interprétait avec son ami Léo Ferré la chanson Les Etrangers.
Ivry Gitlis, musiciens aux mille visages, à l’image de ses multiples rôles pour la télévision ou le cinéma. Par exemple, pour un épisode de Maigret, il joue un violoniste sans abri et mystérieux et dans L’Histoire d’Adèle H. de Truffaut, il campe le rôle d'un magicien. On le retrouve dans des films aussi différents qu’Un amour de Swann, de Volker Schlöndorff ou encore dans Louise (take2) et Sansa du réalisateur musicien Siegfried.
Plus récemment, il était au générique Des gens qui sembrassent de Danièle Thompson. Et puis, il y a les bandes originales de Vladimir Cosma ! Pour lui, Ivry Gitlis joue des envolées tziganes dans L’As des As avec Jean-Paul Bemondo. Il interprète un concerto pour violon que Cosma écrit pour La Septième Cible de Claude Pinoteau.
Une musique à l’image d’Ivry Gitlis, expressive, mémorable et à la croisée des styles… 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies
L'équipe de l'émission :