MAXXI Classique
Programmation musicale
Mardi 24 novembre 2020
3 min

1908 : Camille Saint-Saëns compose la bande originale de "L’Assassinat du Duc de Guise"

L'année 1908 marque un événement dans le monde cinématographique et musical. Le film "L’assassinat du Duc de Guise", réalisé par André Calmettes et Charles Le Bargy, peut être considérée comme l’une des premières musiques de film de l’histoire. Sa musique originale est signée Camille Saint-Saëns.

1908 : Camille Saint-Saëns compose la bande originale de "L’Assassinat du Duc de Guise"
Camille Saint-Saëns compose la musique du film "L’assassinat du Duc de Guise" de André Calmettes et Charles Le Bargy. Une bande originale., © Getty / Print Collector / Contributeur

Ce 17 novembre 1908, la salle de cinéma de la rue de Charras à Paris est bondée. Beaucoup de monde est venu assister à la diffusion de plusieurs films dont la nouvelle création de la société de production le Film d’Art. Comme à son habitude, le Film d’Art propose une adaptation cinématographique d’un sujet historique, un sujet sérieux, à savoir l’assassinat du duc de Guise par son rival le roi Henri III. Pour accompagner ce film muet très long pour l’époque, durant environ un bon quart d’heure, les réalisateurs André Calmettes et Charles Le Bargy ont fait appel à un célèbre compositeur rompu à la musique de ballet et de scène. Il s'agit de Camille Saint-Saëns, dont le nom apparaît sur les affiches du film. Il se lance alors en 1908, âgé de soixante treize ans, dans l’aventure d’un art encore balbutiant, qu'est le cinéma. Dans la salle, les projecteurs s’allument, le générique commence avec un thème douloureux et bouillonnant qui démarre. 

Cette musique composée pour un ensemble instrumental est plutôt inquiétante. En effet, elle propose des thèmes que l’on entendra tout au long du film, des thèmes chromatiques anticipant le destin funèbre du Duc de Guise. Tout comme le choeur dans le théâtre antique qui commente l’action, la musique sans parole nous dit, avant même la première image filmée, que le Duc de Guise est en grand danger. Puis Saint-Saëns écrit sur la partition l’ Annonce, étant le moment où doit commencer la première scène du film, invitant à un changement de caractère.

La musique, messagère d'une action et d'un sentiment

A l’écran nous pouvons voir la Marquise de Noirmoutier, l’amante du duc de Guise dans ses salons. La musique est une sorte de menuet, la danse préférée de Louis XIV. Son caractère galant et noble évoque la haute condition et l’insouciance de la comtesse avant qu’elle ne reçoive une lettre apportée par son page. Cette lettre met en garde le duc de Guise du projet d’assassinat dont il fait l’objet. Reviennent alors les thèmes inquiétants du début, modifiés. C’est ici une des caractéristiques de cette musique de film. La musique agit comme un révélateur des sentiments et des pensées des personnages à l’écran. Un concept encore beaucoup utilisé dans la musique de film de nos jours. 

Si l’histoire se souvient surtout de Saint-Saëns, il faut aussi mentionner le compositeur belge Fernand Le Borne. Selon le musicologue américain, Martin Miller Marks, ce dernier a assisté aux répétitions et s’est assuré que la musique de Saint-Saëns correspondait bien à l’image. Le résultat est particulièrement réussi car il y a une vraie synchronisation entre la partition de Saint-Saëns et l’assassinat du duc de guise à la fin du court-métrage. 

Malgré son caractère inédit et expérimental, la bande originale de Camille Saint-Saëns est un coup de maître. J’en tire, personnellement, la conclusion suivante, que l'on peut toujours être dans le coup et se réinventer, même à 73 ans.

L'équipe de l'émission :