MAXXI Classique
Programmation musicale
Mardi 3 novembre 2020
3 min

Pablo Casals à la Maison Blanche en 1961 : Un concert pour la paix

Pablo Casals, messager d'oeuvres de paix et d’espoir. Le violoncelliste espagnol a régulièrement été invité à jouer pour les présidents des Etats-Unis à la Maison Blanche.

Pablo Casals à la Maison Blanche en 1961 : Un concert pour la paix
Pablo Casals était régulièrement invité à jouer à la Maison Blanche des Etats-Unis, © Getty / Dominique BERRETTY / Contributeur

Gabrielle : Aujourd’hui dans Maxxi Classique, Max Dozolme nous présente un concert mémorable de Pablo Casals, donné à la Maison Blanche en 1961… Attention document d’archive..

L’ancien président Truman et son épouse, le chancelier allemand Konrad Adenauer et la fine fleur de la musique classique américaine Aaron Copland, Leopold Stokowski, Eugene Ormandy ou encore Leonard Bernstein. Au milieu de tous ce beau monde, John et Jackie Kennedy. Une photo les montre tout sourire dans l’aile Est de la Maison Blanche. Assis sur des petites chaises dans une grande salle de bal. Ils regardent face à eux un petit homme de quatre vingt quatre ans qui fait vibrer son violoncelle et le cristal des lustres imposants.

Le violoncelliste Pablo Casals a été invité par le couple Kennedy à jouer en l’honneur du gouverneur de Porto Rico là où il réside depuis une vingtaine d’année. Ce n’est pas la première fois que Casals est invité par un président américain. En 1904 il jouait déjà pour Theodore Roosevelt, à vingt sept ans seulement. Ce soir là, Kennedy déclare « La contribution de la musique à notre pays est immense. L’oeuvre des tous les artistes : musiciens, peintres et architectes est un symbole de la liberté. Et personne ne représente mieux ce symbole de liberté que Pablo Casals ! »

Un message de paix et de liberté

Avant de jouer la première note de ce concert donné avec le violoniste Alexander Schneider et le pianiste Mieczysław Horszowski, Pablo Casals répond à John Kennedy que « Chacun doit s’unir pour atteindre la paix universelle ! Puisse la musique que je vais jouer pour vous et vos amis, symboliser mon amour pour les Américains, la confiance et même la foi que je place en vous en tant que leader du monde libre. »

Après avoir joué le trio Op49 de Mendelssohn, Schumann et Couperin arrangé pour violoncelle et piano, Pablo Casals joue un bis. Un autre arrangement, de lui cette fois. Cette oeuvre lui tient particulièrement à coeur.

El Cant dels Occels. Le Chant des oiseaux, un chant de noël catalan que Casals jouait à presque tous ses concerts depuis son exil en France. Comme il le dira lors d’un récital donné à l’ONU en 1971, le chant des oiseaux est un hymne de paix. Ce soir-là, Pablo Casals chante la paix. Lui, l’exilé qui a fait taire son violoncelle pendant de longues années en signe de résistance au franquisme et à toutes les dictatures joue ce soir du 13 novembre 1961 : le chant des oiseaux. Ce chant se mêle au souffle du maître.

L'équipe de l'émission :