MAXXI Classique
Programmation musicale
Mardi 1 septembre 2020
3 min

Duke Ellington fait swinguer Tchaikovsky et Grieg

Un peu de jazz dans Maxxi Classique avec Max Dozolme : quoi de mieux que l’hommage de Duke Ellington à la musique de Tchaikovsky et d’Edvard Grieg ?

Duke Ellington fait swinguer Tchaikovsky et Grieg
Duke Ellington et son orchestre - Maxxi Classique du 01/09/2020, © Getty / Bettmann

Les arrangements jazz de pièces classique ont beau être communs, il est bien plus rare qu’un musicien décide de recomposer non pas un air mais l’intégralité d’une oeuvre ! C'est notamment le cas de Duke Ellington avec la Suite Casse Noisette de Tchaïkovsky.

Peanut Little Brigade 

Dans ce morceau, nous sommes à Los Angeles entre mai et juin 1960. Dans les studios de Radio Recorder de Los Angeles, Duke Ellington enregistre sa propre version de la Suite de Tchaïkovsky. Selon le producteur du disque, Irving Townsend, cet arrangement pour l’orchestre de Duke Ellington doit s’entendre comme un véritable hommage envers Tchaïkovsky.

Sugar Rum Cherry (La Fée Dragée)

Parmi toutes les pièces de la Suite, la première à laquelle s’attaque Duke Ellington et Billy Strayhorn est l’espiègle danse de La Fée Dragée. 

Pour reprendre la danse de La Fée Dragée, Ellington et Strayhorn confient le thème du célesta aux saxophones barytons et ténor de Harry Carney et de Paul Gonsalves, le tout accompagné par la batterie hypnotique de Sam Woodyard ! 

Cependant, le ballet Casse Noisette de Tchaïkovsky n’est pas la seule oeuvre classique que Duke Ellington réinvente pour orchestre de jazz ! Durant l’enregistrement de ce Casse Noisette revisité, les grands amateurs de musique classique qu’étaient Duke Ellington et Billy Strayhorn poursuivent leur lancée avec l’arrangement d’un autre classique du répertoire.

Edvard Grieg VS Duke Ellington

Dans l’Antre du Roi de la Montagne d’Edvard Grieg, une suite au sujet tout aussi fantastique que le Casse Noisette de Tchaikovsky a tapé dans l’oreille de Duke Ellington. Cependant, la reprise de Duke Ellington plaira beaucoup moins à l’académie royale suédoise qui a condamné cette reprise « offensante » d’une oeuvre du répertoire classique.

La version d'Ellington se veut beaucoup plus accueillante et moins terrifiante, avec des ornements, des nouvelles harmonies, des trompettes avec sourdines et des contretemps qui font swinguer !