MAXXI Classique
Programmation musicale
Lundi 21 décembre 2020
3 min

Daydream et la mélancolie de Tchaïkovski

Aujourd’hui, une archéologie sonore de la chanson Daydream des Wallace Collection ! Une chanson de 1969 qui utilise deux thèmes bien connus du compositeur russe.

Daydream et la mélancolie de Tchaïkovski
Piotr Ilitch Tchaïkovski (1840-1893), © Universal History Archive/Getty Images

Il est de ces groupes que l’on ne connait que grâce à un tube. C’est le cas des Wallace Collection, un groupe de pop rock belge dont certains membres sont issus de l’Orchestre National de Belgique. Ce groupe qui a eu une durée de vie très courte, de 1969 à 1971 a sorti trois albums mais il est mondialement connu pour cette chanson. Daydream, dernier titre de l’album Laughing Cavalier. Un titre qui évoque des embrassades au bord d’un ruisseau. Une image bucolique et dont la mélancolie est accentuée par cette basse obstinée et descendante. Ce jour de rêve est une histoire passée… 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies

Cette ligne de basse que l’on retrouve dans de nombreuses chansons et qui rappelle celle de Glory Box de Portishead n’est pas le seul élément mélancolique de Daydream. 

Cette phrase ascendante provient du Lac des cygnes de Tchaïkovski. Le premier thème du second acte quand Siegfried se rend en pleine nuit au bord du lac des cygnes justement. Mais cette musique de Tchaïkovski n’est pas la seule qu’utilise Wallace Collection dans Daydream. Toute la deuxième partie de la chanson est un chant en onomatopée. Pendant plus de deux minutes et crescendo, ils chantent des Lalala qui ont le temps de bien nous rentrer dans la tête ! 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies

Cette mélodie est extraite du second mouvement andante cantabile du premier Quatuor à cordes de Tchaïkovski. Il s'agit du deuxième thème du mouvement. Un mouvement qui avait, selon la poétesse Nina Berberova, ému Leon Tolstoï aux larmes ! Un second mouvement tellement populaire que Tchaïkovski l’a arrangé pour violoncelle solo et orchestre à cordes et qui a beaucoup plu aux membres de Wallace Collection. 

L'équipe de l'émission :