MAXXI Classique
Programmation musicale
Jeudi 3 décembre 2020
3 min

The Doors au seuil du classique

Max Dozolme explore la discographie d’un groupe rock légendaire : The Doors, à la recherche de leurs incursions plus ou moins explicites dans l’univers classique !

The Doors au seuil du classique
Les inspirations classiques des Doors - Maxxi Classique, © Getty / Michael Ochs Archives

Au-delà de cet arrangement pour orchestre de Light My Fire par le violoniste Nigel Kennedy en 2000, on retrouve dans les disques originales des Doors plusieurs reprises et citations à la musique classique. Un style musical que Jim Morrison appréciait particulièrement et qui l’inspire pour écrire sa musique résolument rock

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies

L’une des incursions les plus connues et évidentes des Doors dans l’univers classique apparaît dès leur premier album en 1967. A côté de la marche harmonique aux accents baroques de Light my Fire se dévoile la chanson Alabama Song extraite de Mahagony de Kurts Weill et de Bertold Brecht ! 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies

Montre moi le chemin du prochain bar à whisky… Les addictions de Jim Morrison trouvent un écho à la chanson de Brecht et Weill. Une version qui fait entendre un instrument étrange, le Marxophone, un cithare dont les cordes métalliques sont frappées rapidement par de petit marteaux actionnés à la main. Dans cette version, c’est le claviériste du groupe Ray Manzarek qui joue de cet instrument inventé au début du XXe siècle par l’Américain Henry Marx, et qui accompagne la voix de Jim Morrison.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies

Un an après The Doors, en 1968, le groupe sort son troisième album : Waiting For The Sun, un disque dans lequel ont peut entendre un souvenir d’une Espagne rêvée et bien classique.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies

Dans Spanish Caravane, The Doors font appel aux sonorités caractéristiques de la guitare acoustique de Robby Krieger, le guitariste du groupe. Un musicien qui savait jouer du flamenco et qui connaissait ses classiques. Pour apporter une touche de couleur locale et d’exotisme, Robby Krieger cite donc explicitement la pièce pour piano Asturias du compositeur espagnol Isaac Albeniz. Sur cette musique sans paroles, Jim Morrison demande à une caravane de nous faire voyager en Espagne. Un voyage aux allures psychédéliques !

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies

Pendant qu’ils enregistrent l’album Waiting for the Sun, le groupe poursuit leur rêve d’union entre classique et rock avec une reprise d’une musique faussement baroque. L’Adagio d’Albinoni, une œuvre composée en réalité au XXe siècle par Remo Giazotto. La version des Doors souligne bien le caractère anachronique de cette musique. Pourtant, A Feast of the Friends n’est pas intégrée à Waiting for the Sun, puisqu'il faudra attendre dix ans ans pour que cette musique soit découverte à l’intérieur d’un disque d’enregistrements inédits : An American Prayer.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies
L'équipe de l'émission :