MAXXI Classique
Programmation musicale
Mercredi 22 septembre 2021
3 min

Liaisons Dangereuses et filiations baroques

La chaîne Arte diffuse ce soir à 20h55 "Les Liaisons dangereuses" de Stephen Frears. Une adaptation du roman épistolaire de Choderlos de Laclos où vraies et fausses musiques baroques s'entremêlent...

Liaisons Dangereuses et filiations baroques
Scène du film Les Liaisons Dangereuses (Dangerous Liaisons) de Stephen Frears (1989). , © Warner Bros

En 1989, deux géants du cinéma se sont livrés un véritable duel, en sortant un film portant tous les deux sur une adaptation des Liaisons Dangereuses de Choderlos de Laclos. Le premier à porter le coup se nomme Stephen Frears qui recueille un immense succès critique et populaire. Le second à dégainer son fleuret n’est autre que Milos Forman avec son film Valmont sorti plusieurs mois plus tard… De cette bataille du box office, c’est Stephen Frears qui sort le grand gagnant. Aujourd'hui, il a éclipsé quelque peu le film de Forman avec son casting de luxe : John Malkovich, Uma Thurman, Glenn Close, Keanu Reaves et Michelle Pfeiffer, ses somptueux costumes, sa fidélité au roman mais aussi sa musique composée par George Fenton

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies

Pour adapter ce classique de la littérature qui se déroule en France au 18e siècle, Frears et Forman ont fait les mêmes choix musicaux. Ils ont demandé à des compositeurs d’écrire la bande originale de leurs films et ont aussi puisé dans des musiques antérieures ou contemporaines à l’intrigue. Chez Forman, on trouve donc de nombreuses oeuvres baroques et classiques françaises, du Couperin, du Grétry, du Charpentier et même du Philidor, tandis que dans les Liaisons dangereuses de Frears, on écoute du Bach, du Gluck, du Vivaldi mais aussi l’un des tubes de Haendel, l’air Ombra Mai Fu extrait de son opéra Xerxès.  

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Dans Les Liaisons Dangereuses on assiste à des scènes d’opéra avec des vrais airs de Haendel et de Gluck mais on entend aussi des arrangements de ces musiques tout au long du film. Le compositeur George Fenton a utilisé des motifs et des mélodies de Bach et de Haendel pour écrire la bande originale des Liaisons Dangereuses mais il a aussi réorchestré ces œuvres baroques afin qu’elles collent parfaitement au montage cinématographique. Il a notamment arrangé le Concerto pour deux violons n°9 op.9 de Vivaldi en changeant la structure du morceau et en rajoutant des instruments : un orgue, une trompette soliste et des cors absents de la partition originale de Vivaldi.

Arranger des thèmes classiques pour écrire des musiques de film est un geste très commun au cinéma et dans l’histoire de la musique aussi. Lorsque Fenton arrange un Concerto pour quatre clavecins de Bach, il nous rappelle que cette oeuvre est à l’origine une pièce de Vivaldi transcrite par Bach ! Rien ne se perd, rien ne se crée : tout se transforme comme disait Lavoisier, un contemporain de Laclos. 

L'équipe de l'émission :