MAXXI Classique
Programmation musicale
Lundi 28 septembre 2020
3 min

Les samples classiques de Chinese Man

Lorsque Rap, Hip Hop, Trip Hop s'accordent avec la Symphonie Fantastique de Berlioz ou un opéra de Bizet... Chinese Man revisite le répertoire classique à leur manière !

Les samples classiques de Chinese Man
Maxxi Classique du 28 septembre 2020, © Chinese Man records

Chinese Man est un collectif de rappeurs et de producteurs originaires d’Aix en Provence. En 2004, High Ku, Zé Mattéo, Sly et Léo Le Bug fondent Chinese Man. A la faveur des disques, de tournée et d’une publicité qui utilise leur musique, ces producteurs et rappeurs deviennent les ambassadeurs français d’un style musical né en Angleterre dans les années 90. C'est un style musical un peu "pot pourri" difficile à définir, à savoir le trip hop qui pourrait être défini comme un style musical à la ilsière du jazz, des musiques du monde de la musique électronique et du rap. L’un des points communs entre le rap et le trip hop est justement l’usage systématique du sample chez Chinese Man.

Leur morceau probablement le plus connu, I’ve Got That Tune repose sur un sample, un échantillon, une boucle accélérée des bluesmen américain nommés les _Washboard rhythm Kings_.

Les producteurs de Chinese man samplent de tout. De la musique de film, du jazz, mais aussi du classique qu’ils passent à la moulinette trip hop. En février 2020, pour les quinze ans du label Chinese man records, le groupe enregistre des samples classiques, à retrouver particulièrement dans la première piste de leur dernier album.

Ici ASM, Youthstar et Illaman ouvrent leur dernier disque avec le Dies Irae de la Symphonie Fantastique de Berlioz. Ce cinquième mouvement de la symphonie intitulé Le Songe d’une nuit de sabbat, composé en 1830, est complètement détricoté, renversé, réharmonisé, répété, en d'autre terme "samplé".

Le sample se résume au "fondu enchainé" au cinéma, lorsque le réalisateur superpose deux plans pour créer une troisième image. Ici on retrouve en quelque sorte le même geste esthétique. Chinese man superpose un tube classique et une boucle hip hop, ce qui créé une troisième oeuvre, la leur.

Le groupe s'est également chargé de sampler le premier mouvement du Concerto pour piano de Tchaikovsky, la base musicale d’Opéraz sorti en 2017. Après la symphonie et le concerto, place à un autre genre musical inhérent au classique que Chinese Man fait sien : l’opéra. 

Pour ceux qui ont déjà vu Chinese Man en concert, il est probable que vous ailliez déjà dansé sur du Bizet peut-être même sans le savoir. Car cette musique intitulée Golden Age, utilise un sample de l’air de Nadir "Je crois entendre encore" extrait de l’opéra Les Pêcheurs de perlesde Bizet. 

L'équipe de l'émission :