MAXXI Classique
Programmation musicale
Mardi 23 février 2021
3 min

Daft Punk : robots baroques et inspirations symphoniques

Quand on pense à Daft Punk, on entend une musique dansante et électronique qui revisite des riffs rock et des mélodies discos qu'ils samplent comme personne. Mais la discographie hétéroclite du duo a peut-être quelques points communs avec une musique qu'ils affectionnent : le classique.

Daft Punk : robots baroques et inspirations symphoniques
Daft Punk en concert au Wireless Festival de Londres, le 16 juin 2007. , © John Horsley/Photoshot/Getty Images

Leurs compositions qui revisitent le disco et le rock a changé le cours de la musique électronique avec des titres comme Da Funk, Robot Rock, Harder Better Faster Stronger ou encore One More Time, "encore une fois", mais cette fois il n’y aura plus de nouvelles fois. Daft Punk c’est fini !

C’est par l’intermédiaire d’une vidéo postée sur leurs réseaux sociaux et sobrement intitulée « Epilogue » que le duo a annoncé sa séparation. Dans un désert à l’horizon radieux, l'un des deux membres fait exploser son compagnon et s'éloigne de la caméra. Une date s’affiche alors, celle de leur période d’activité « 1993-2021 » et puis s’envole, comme un nuage de poussière, un thème joué par des violons et un choeur de femmes.

Musique de film et symphonisme avec Tron (2010)

Cette ballade extraite de leur album Random Access Memory (2013) nous rappelle que Thomas Bangalter et Guy-Manuel de Homem-Christo, les membres de Daft Punk, sont des amateurs de musique classique. Une musique qui les a fortement inspirés pour écrire, en 2010, la bande originale de Tron, le remake du film de science fiction produit par Disney. Une musique où l’électronique se mêle au symphonique avec des titres bien classiques tels qu’une ouverture, un nocturne ou encore un adagio qui a quelques points communs avec le thème des Variations Enigma d’Edward Elgar.

Aerodynamic : un toucher véloce aux sonorités baroques

Il y a dans certaines mélodies de Daft Punk quelque chose de fougueux, de baroque au sens propre et musical du terme. Une inspiration baroque assumée en interview par le duo et que l’on peut entendre dans le solo de guitare d’Aerodynamic et ses notes répétées qui peuvent faire songer à quelques passages virtuoses de la Toccata et fugue en ré mineur de Bach

Da Funk, Funk ad et mouvement rétrograde

Enfin, il est amusant de se dire que Daft Punk a pu utiliser une technique d’écriture qui était déjà pratiquée au Moyen-Âge. A la fin de leur album Homework (1997), on entend le morceau Da Funk joué à l’envers, les notes du début deviennent celles de la fin, comme si la mélodie était placée devant un miroir. Cette technique d’écriture dite par « mouvement rétrograde » fut utilisée par Anton Webern, Bach mais aussi au XIVe siècle par Guillaume de Machaut et son rondeau justement intitulé Ma Fin est mon commencement. Ma fin est mon commencement, c’est tout ce que l’on souhaite aux Daft Punk… 

L'équipe de l'émission :