MAXXI Classique
Programmation musicale
Mardi 8 juin 2021
3 min

Le mystère de l’Adagio d’Albinoni

Il y a 350 ans jour pour jour, le 8 juin 1671 naissait dans la sérénissime Venise un compositeur que l’on connait surtout pour une seule oeuvre ! Tomaso Albinoni l’auteur d’un adagio célébrissime. Mais Albinoni a-t-il vraiment composé cette musique ? C’est un peu plus compliqué que ça…

Le mystère de l’Adagio d’Albinoni
Photographie de Dresde depuis l'Hôtel de ville par Richard Peter en 1945. , © Deutsche Fotothek/picture alliance via Getty Images

Il y a des chanteurs et des groupes d’un seul tube : Patrick Hernandez et Born To Be Alive, Chacun fait de Chagrin d’amour, Desireless avec Voyage Voyage. Mais dans la musique classique les compositeurs d’un seul titre connu existent aussi. Le cas de Tomaso Albinoni fait figure d’école ! Son adagio pour cordes et orgue en sol mineur lui est tellement associé que cette partition lente et mélancolique est connue sous le nom d’Adagio d’Albinoni comme nous le rappelle Michel Blanc, alias Jean-Claude Dusse dans Les Bronzés de Patrice Leconte.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies

Pour Jean-Claude Dusse comme pour bon nombre d’entre-nous l’Adagio d’Albinoni est une oeuvre que l’on associe très souvent à la tristesse… Sa ligne de basse descendante, son écriture en marche harmonique sont des ingrédients très utilisés dans la pop et qui permettent à cette oeuvre de nombreuses reprises rock avec The Doors, Procol Harum ou sous la forme de chanson avec Nana Mouskouri ou encore Lara Fabian… 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies

Mais saviez-vous que l’Adagio d’Albinoni n’a jamais été écrit par Albinoni ? Cet adagio est en fait beaucoup plus récent et a été composé seulement dans les années 1950 par un musicologue italien nommé Remo Giazotto

En 1958, les éditions milanaises Ricordi publient une partition intitulée Adagio en sol mineur pour cordes et orgue de Remo Giazotto sur un thème et une basse chiffrée de Tomaso Albinoni. Dans la préface de la partition il est indiqué que Remo Giazotto a écrit cet adagio à partir d’un fragment de partition d’Albinoni retrouvé dans les décombres de la bibliothèque de Dresde. Une ville martyre de la Seconde Guerre Mondiale détruite dans sa quasi-totalité en 1945 suite à des bombardements anglais et américains. Une ligne de basse, quelques accords et une ligne de violon sauvés des décombres, voilà ce qui a servi de point de départ à Remo Giazotto pour composer cet adagio. 

L’Adagio d’Albinoni n’est donc pas une oeuvre baroque. Il s’agit plutôt d’une oeuvre néo-baroque, un pastiche inspiré par des fragments de partitions attribués à Albinoni. Mais le fait que l’on ait jamais trouvé la partition originale et que Remo Giazotto soit décédé en 1998 font qu’il est très difficile de savoir quel élément est d’Albinoni dans cette partition que l’on devrait donc plutôt appeler l’Adagio de Remo Giazotto.

L'équipe de l'émission :