MAXXI Classique
Programmation musicale
Lundi 25 janvier 2021
3 min

Le classique rebelle de Marie-Paule Belle

Joyeux anniversaire Marie-Paule Belle ! Une chanteuse et compositrice qui s'inspire parfois de la musique classique pour composer des chansons pleines d'humour, de tendresse et de profondeur.

Le classique rebelle de Marie-Paule Belle
Marie-Paule Belle pour la pièce 'Si jamais je te pince !' d'Eugène Labiche à Paris en juin 1988, France. , © Micheline PELLETIER/Gamma-Rapho via Getty Images

La Parisienne

Sortie en 1976, La Parisienne est le plus grand succès de Marie-Paule Belle. Cette chanson raconte l’histoire d’une jeune provinciale qui débarque à Paris et qui fait la liste des clichés que l’on prête aux Parisiennes. Car elle aimerait tellement être comme elles. L’effet de liste et l’humour des paroles signées Françoise Mallet-Joris et de Michel Grisolia est renforcé par la musique. Une valse naïve avec un choeur qui ponctue les fins de phrase du refrain qui évoque le cabaret et les opérettes de Jacques Offenbach comme… La Vie Parisienne justement ! 

Wolfgang et moi

L’un des autres grand succès de Marie-Paule Belle est lui aussi inspiré du classique. Trois ans avant La Parisienne, Marie-Paule Belle sort son premier disque. Un album salué par la critique et dans lequel on peut entendre un titre intitulé : Wolfgang et moi. A la télévision en 1973, Marie-Paule Belle alors méconnue du grand public présente sa chanson à Philippe Bouvard :

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies

Sous ses aspects légers et cette histoire s’inspire de l’histoire vraie d’Anna Maria Mozart, la petite soeur de Wolfgang. Une claveciniste et violoniste prodige, qui a reçu la même formation musicale que son frère, et qui aurait pu avoir une brillante carrière de musicienne si elle n’avait pas été contrainte de se marier. Par la fiction et l’humour, Marie-Paule Belle, féministe engagée, souligne peut-être le fait que l’histoire de la musique s’est longtemps écrit au masculin.

L'impromptu de Schubert

Marie-Paule Belle est une excellente pianiste. Depuis ses années de formations classique à Nice où elle a grandi jusqu’à la scène, il ne l’a jamais quittée. Et c’est justement à un grand compositeur de musique de piano qu’elle rend hommage en 1982 avec L’impromptu de Schubert. Une histoire de femme et de transmission. Sur un air de Schubert revisité de manière jazzy, celle qui jouait du piano avec sa mère quand elle était enfant, imagine qu’elle jouera elle aussi un jour pour sa fille afin de lui retirer son chagrin. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies
L'équipe de l'émission :