MAXXI Classique
Programmation musicale
Jeudi 28 janvier 2021
3 min

Le boléro de Gilbert Bécaud aux Rolling Stones

Popularisé par Maurice Ravel, le rythme lancinant du boléro a aussi inspiré de nombreux musiciens, de Gilbert Bécaud aux Rolling Stones en passant par Jeff Beck ou encore le groupe de rock progressif Renaissance.

Le boléro de Gilbert Bécaud aux Rolling Stones
The Rolling Stones en 1967. Mick Jagger, Bill Wyman, Charlie Watts, Keith Richards, Brian Jones. , © Michael Ochs Archives/Getty Images

Le Boléro de Ravel est une déclaration d’amour à toutes les sonorités possibles d’un orchestre. Pendant un quart d’heure et autour d’une seule phrase musicale, il se métamorphose dans de multiples combinaisons de timbre. Le seul élément musical qui demeure inchangé pendante toute l’oeuvre est celui-là même qui ouvre la pièce : un ostinato rythmique joué par la caisse claire. Cette cellule immuable est la signature du boléro, une danse qui apparait à la fin du XVIIIe siècle en Espagne et qui a, depuis, inspiré bon nombres de musiciens dont un certain Monsieur 100 000 volts, Gilbert Bécaud, qui chante son désespoir au rythme d’un Boléro… 

Et maintenant - Gilbert Bécaud

Comme le Boléro de Ravel qui consiste en un vaste crescendo orchestral jusqu’à une fin en apothéose, Et Maintenant de Gilbert Bécaud monte en puissance tout au long de la chanson. Le rythme immuable du boléro peut s’entendre comme l’angoisse du chanteur jusqu’à sa résignation finale, comme la représentation d’une idée fixe que Gilbert Bécaud n’arrive pas à chasser… 

Beck's Bolero - Jeff Beck 

De l’autre côté de La Manche, en 1966, le guitariste Jeff Beck, éminent membre du groupe de rock The Yardbirds enregistre, lui aussi, sa propre lecture du boléro. Un boléro sans paroles et dans lequel il joue un thème épique qui prend appui sur l’accompagnement lancinant, à la guitare douze cordes, de Jimmy Page.

Parce qu’il propose une cellule rythmique originale, le boléro a également tapé dans les oreilles de groupes de rock progressifs comme Emerson Lake and Palmer et leur titre Abaddon’s Bolero ou encore les plus confidentiels musiciens du groupe Renaissance. En 1974, le groupe anglais voit dans cet ostinato, une formidable manière de conclure en beauté leur titre Mother Russia. 

Paint it, Black - Rolling Stones

Comme dans ce titre de Renaissance, le boléro est parfois utilisé comme le climax d’une chanson ! C’est le cas du dernier exemple que je voulais partager avec vous ce matin. Une chanson que vous connaissez forcément. Ce dernier exemple de boléro amplifié est à chercher à la fin de l’une des chansons les plus célèbres des Rolling Stones : leur hymne Paint It, Black ! Au riffs jouésau sitar indien par Brian Jones, répond la batterie de Charlie Watts pour un final en apothéose à l'image du Boléro de Ravel. 

L'équipe de l'émission :