MAXXI Classique
Programmation musicale
Vendredi 7 janvier 2022
3 min

Jean-Pierre Rampal par-delà les styles

On disait de ce Marseillais né il y a 100 ans jour pour jour qu’il était sympathique, généreux et extrêmement gourmand. Une gourmandise que l’on retrouve dans la multitude de répertoires que Jean-Pierre Rampal a exploré au cours de sa vie…

Jean-Pierre Rampal par-delà les styles
Jean Pierre Rampal à Salzbourg le 1er décembre 1990., © Alain BENAINOUS/Gamma-Rapho via Getty Images

Jean-Pierre Rampal pouvait tout jouer. Une transcription réalisée par ses soins d’une suite de danse oubliée d’un compositeur du 18e siècle. Une pièce de Schoenberg dirigé par Pierre Boulez mais aussi des œuvres inédites, des pièces du 20e siècle composées pour lui comme un concerto de Krzysztof Penderecki, de Serge Nigg ou encore cette Sonate de Poulenc créée en compagnie du compositeur au Festival de Strasbourg en 1957.

Populariser les récitals de flûtes, être le premier flûtiste à être invité par des orchestres dans l’Après-Guerre, donner des cours dans les conservatoires et des concerts par centaines tous les ans ne suffisaient pas à Jean-Pierre Rampal. Curieux de tout, il fut aussi un précurseur de la mode des musiques dites du monde et des mélanges des styles. Car celui qui a joué avec le claveciniste Robert-Veyron Lacroix, Lily Laskine, Marielle Nordmann; Isaac Stern ou encore le violoncelliste Mstislav Rostropovitch a également enregistré quelques ragas indiens avec le maître du sitar : Ravi Shankar !

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Jean-Pierre Rampal ne brillait pas seulement dans le répertoire de Poulenc, les improvisations ou les œuvres de Mozart qu’il comprenait mieux que personne. Le musicien et ses flûtes en or légendaires ont également connu un triomphe retentissant en enregistrant également avec Claude Bolling deux Suite for flute and Jazz Piano Trio : un millions de ventes aux Etats-Unis pour la première Suite sortie 1973 et qui resta pendant 10 ans au hit-parade classique américain.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies

"Je joue classique et Claude Bolling joue jazz", voilà le secret du succès de la Suite pour Flûte selon Jean-Pierre Rampal. Pour son ami Bolling, Jean-Pierre Rampal s’est même changé en chef d’orchestre pour diriger quelques fausses suites baroques pour orchestre de chambre et trio de jazz.

Flûtiste dans la bande originale du film Reds de Warren Beaty, Jean-Pierre Rampal aussi joué de airs de Noël en compagnie de l’arrangeur Michel Legrand au clavecin et du guitariste Alexandre Lagoya avec toujours cette même volonté, faire découvrir les joies de la flûtes traversières à un plus grand nombre !

L'équipe de l'émission :