MAXXI Classique
Programmation musicale
Mardi 29 juin 2021
3 min

Harmonium : héros québécois du folk progressif et symphonique

Quelques jours après la fête nationale du Québec, Harmonium, l’un des groupes québécois culte des années 70, sort en France un double album où ils reprennent l’intégralité de leurs chansons arrangées pour orchestre symphonique.

Harmonium : héros québécois du folk progressif et symphonique
Pochette de l'album "Les cinq saisons" (1975) d'Harmonium, © Polydor

Harmonium, ce nom ne vous dit peut-être pas grand-chose pourtant il s’agit de l’un des groupes de folk progressif les plus célèbres du Québec. Là-bas, ils sont aussi célèbres que leur compatriote Neil Young. C’est au début des années 70 que le groupe Harmonium se forme autour de trois chanteurs multi-instrumentistes : Serge Fiori, Michel Normandeau et Louis Valois. Des auteur-compositeurs-interprètes dans la grande tradition des chansonniers québécois, ces musiciens aux textes poétiques, idéalistes et engagés. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies

Un chapeau en tambour, des partitions sur les bras et une harpe sur dos ! La pochette du premier album d’Harmonium est une gravure du 17e siècle réalisée par Nicolas ii de Larmessin. Ce costume de musicien, l’emblème du groupe nous dit quelque chose d’Harmonium. Comme de nombreux musiciens folks, les membres d’Harmonium sont passionnés par les musiques traditionnelles anciennes mais aussi par les chansons du Moyen-Âge et de la Renaissance. Leurs disques abondent en harmonies ravéliennes et proposent de grandes plages musicales pouvant durer plus d’un quart d’heure ! Bref, comme nous invite à l’imaginer la pochette de leur premier album : Harmonium est un groupe de troubadour moderne.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies

Les années 70 furent l’âge d’or du rock canadien et Harmonium était considéré à l’époque comme une véritable alternative musicale crédible face à l’hégémonie anglo-saxonne ! C’était une époque où le Québec francophone aspirait à une véritable autonomie et il n’était pas anodin de voir le groupe harmonium sur scène avant certains meeting de René Lévesque, le chef du parti séparatiste qui allait devenir chef du gouvernement du Québec en 1976.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies

Si Harmonium demeure un groupe relativement confidentiel en dehors des frontières canadiennes c’est notamment parce que ce groupe s’est séparé au moment où la perspective de contrats avec des labels internationaux s’ouvraient à eux ! Mais aujourd’hui il est possible de redécouvrir toute leur discographie sous un nouveau jour grâce à la sortie française de l’album Harmonium Symphonique : "histoires sans paroles". Un double disque où l’on retrouve l’intégralité des chansons du groupe réarrangées et interprétées par l’Orchestre Symphonique de Montréal dirigé par Simon Leclerc. Un succès phénoménal pour cette musique qui résonne comme un hymne officieux au Québec !  

L'équipe de l'émission :