MAXXI Classique
Programmation musicale
Jeudi 2 décembre 2021
3 min

Fanfare for the Common Man : de Copland à Queen

Le 2 décembre 1990 disparaissait Aaron Copland. Celui que l’on considère comme l’un des pères fondateurs de la musique symphonique américaine a aussi composé une fanfare étonnante qui a peut-être inspiré John Williams et le groupe Queen...

Fanfare for the Common Man : de Copland à Queen
Des ouvriers anonymes sur le chantier du RCA building ià New York, le 29 septembre 1932., © Anonyme / Bettmann / Getty

Timbales, gong et grosse caisse… à ces trois percussions répondent trois trompettes puis quatre cors. Bientôt toute l’harmonie répondra à cet appel aux armes intitulé Fanfare for the Common man. La Fanfare pour l'Homme ordinaire. Nous sommes en 1942, l'attaque de Pearl Harbor est passée par-là et les Etats-Unis sont engagés dans la Seconde Guerre Mondiale. Afin de participer à l’effort de guerre, le chef de l’orchestre symphonique de Cincinnati, Eugene Goossens propose à 18 compositeurs d’écrire chacun une fanfare en hommage aux soldats américains. Et de toutes les partitions envoyées à Goossens, l’Histoire se souvient seulement de celle de Copland. La plus belle et la plus originale car finalement, elle ne parle pas seulement de la guerre ou des américains mais de tous les oubliés de l’Histoire, les hommes et les femmes ordinaires. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies

Le titre de cette fanfare provient d’un discours du vice-président des Etats-Unis de cette époque. Henry Wallace qui expliquait que "L’Âge qui émergera de la Seconde Guerre Mondiale peut et doit être celui de l’Homme ordinaire" the common man. 

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies

Par son caractère universel et intemporel, la Fanfare pour l’Homme Ordinaire de Copland est devenu l’hymne officieux des Etats-Unis. Une musique qui résonne lors des meetings politiques, des cérémonies officielles, des commémorations mais aussi dans des concerts des Rolling Stones ou en version rock fusion avec Emerson Lake and Palmer. Un hymne sans paroles qui ressemble aussi étrangement au thème de Superman ou à cette fanfare composé par John Williams pour les Jeux Olympiques de 1996.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies

Le journaliste américain Alex Ross a même trouvé des airs familiers entre une phrase musicale de la fanfare de Copland et le refrain d'un autre hymne officieux et universel, la chanson We Will Rock You de Queen. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies
L'équipe de l'émission :