MAXXI Classique
Programmation musicale
Lundi 11 janvier 2021
3 min

Bach danse le slow : « A Whiter Shade of Pale » de Procol Harum

On a tous déjà dansé sur ce slow sorti en Angleterre en 1967 ! Une chronique à la découverte de Procol Harum et de leur tube "A Whiter Shade of Pale". Une chanson qui s’inspire de l'esthétique baroque de Jean-Sébastien Bach.

Bach danse le slow : « A Whiter Shade of Pale » de Procol Harum
Les membres de Procol Harum : Dave Knights, Gary Brooker, Robin Trower, BJ Wilson et Matthew Fisher , © GAB Archive/Redferns

Eté 1967. Tandis qu’à San Francisco, les hippies rêvent d’un nouveau monde et qu’ils chantent The Mamas and the Papas, en Angleterre les Beatles scandent All you need is love ! Sous le soleil torride du Summer of love, un groupe anglais inconnu, Procol Harum, chantent un amour onirique et énigmatique : A Whiter Shade of Pale, Une nuance de blanc plus pâle… 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies

Sur cette ligne de basse descendante et les ornements d’un orgue Hammond, le chanteur Gary Brooker évoque le fandango. Mais c’est une fausse piste car la musique qui accompagne les paroles a moins à voir avec la danse traditionnelle espagnole qu’avec une certaine suite de danse de Jean-Sébastien Bach. 

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Le début de A Whiter Shade of Pale rappelle clairement celui de l’Air de la Suite pour orchestre n°3 en ré majeur de Jean Sébastien Bach. Gary Brooker raconte qu’il a eu l’idée de cette musique un matin alors qu’il vivait chez sa mère dans la ville côtière de Southend, en regardant la télévision.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies

Après avoir vu cette publicité pour des cigares, Gary Brooker essaye de retrouver la mélodie au piano. Il voit que cette musique de Bach semble tourner sur elle-même et a l’idée de faire coïncider les notes avec le texte de Keith Reid. Gary Brooker n’a jamais renié s’être inspiré de la suite de Bach pour écrire A Whiter Shade of Pale. Il a même repris une autre oeuvre de Bach, le choral de la Cantate du Veilleur. Il s'agit d'un un exemple parmi tant d’autres. Si vous cherchez sur internet, vous verrez que de nombreuses autres oeuvres de Bach sont comparées à la chanson de Procol Harum. Même Alan Parker fait référence à cette filiation Bach-Procol Harum. Dans une scène de son film musical The Commitments. 

En fait, Alan Parker a avoué plus tard s’être trompé d’artiste, il ne pensait pas à Marvin Gaye mais à Percy Sledge et à son slow When a man loves a woman. Mais cette manière de laisser un accord en suspension sur lequel une basse descend est tellement commun qu’Alan Parker aurait tout aussi bien pu mentionner For No One des Beatles, sorti en 1966, soit un an avant A Whiter Shade of Pale, symbole de la pop baroque des années soixante.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies
L'équipe de l'émission :