MAXXI Classique
Programmation musicale
Mercredi 2 décembre 2020
3 min

Anne Sylvestre : L’exigence musicale des Fabulettes à Elise

En ce mercredi 2 décembre, hommage à la chanteuse Anne Sylvestre. Maxxi Classique se penche sur ses mélodies, ses orchestrations et sur une chanson inspirée d’une grande page classique, très connue et revue "à sa façon".

Anne Sylvestre : L’exigence musicale des Fabulettes à Elise
Hommage à la chanteuse Anne Sylvestre, l’exigence musicale des Fabulettes à Elise, © Getty / Pierre VAUTHEY / Contributeur

Quand La Lettre à Elise devient une Lettre Ouverte à Elise. Comme dans toutes ses chansons, on se reconnait dans l’histoire qu’invente Anne Sylvestre. Qui n’a jamais entendu une voisine, un voisin, répéter, travailler ou simplement chantonner jusqu’à l’exaspération la même rengaine. Combien de parents ont craint les premières années d’instrument de leurs enfants. Les fausses notes et le massacre de pages classiques comme cette Lettre à Elise ? Tout est dans cette chanson. Anne Sylvestre qui se disait fière d’être une chanteuse de variété invente des mélodies supplémentaires, accélère et commente la musique de Beethoven et de Schumann. En 1973, elle questionne notre rapport aux sacrosaintes oeuvres du passé et même à la condition des femmes. Bref, elle humanise Elise.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies

La Lettre Ouverte à Elise est à l’image des nombreuses compositions d’Anne Sylvestre. Ni drôle, ni triste. Ni grave, ni légère. Ou plutôt les deux à la fois. Qu’on écoute les Fabulettes pour les enfants ou les chansons pour les adultes, l’ingéniosité et l’exigence est la même que ce soit du côté des textes, des mélodies mais aussi des arrangements qu’on oublie souvent. Il faut dire que de ce côté là, Anne Sylvestre s’est entourée de talents. Barthélémy Rosso, Alain Goraguer et surtout François Rauber.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies

L’orchestre à cordes, le vibraphone et la flûte traversière qui se mêlent à l’accordéon parisien, aux balais à trois temps de la batterie et à la contrebasse de Saint Germain c’est lui. François Rauber, pianiste et chef d’orchestre qui compose pour les films et le cirque autant que pour des récitals classiques. Un musicien touche à tout accompagnateur de Brassens, qui a écrit pour Jacques ou Cora Vaucaire. Mais parmi tous les musiciens avec qui il a travaillé, c’est avec Anne Sylvestre qu’il a eu la plus longue et peut-être la plus belle histoire musicale. Une histoire qui se compte en des dizaines de disques et de succès.

Des textes, une orchestration, une voix ...

Les chansons sérieuses comme ce « T’en souviens tu la seine » ou les Fabulettes pour enfant, l’orchestration de François Rauber est toujours aussi inventive. Nous sommes loin des cordes à qui l’on confie tout. François Rauger orchestre en pointilliste. Dans Chaud le ventilateur par exemple, il entoure la voix et la guitare d’Anne Sylvestre d’un effectif original avec xylophone, basson, celesta, vibraphone, clarinette et flûte. Les enfants ont droit à des ostinatos ravéliens, à des alliages de timbres et à de fines dissonances, de délicieux frottements harmoniques joués par les vents.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies

Aussi beaux que soient les arrangements de François Rauber, ils ne seraient évidemment rien sans les textes et la voix d’Anne Sylvestre qu’il admirait profondément. Il disait d’elle qu’elle était sûrement la meilleure plume de la chanson française.

L'équipe de l'émission :