Mardi 18 février 2020
59 min

Trois jours avec Jean Wiener : Une archive de 1957 (2ème partie)

Deuxième partie des souvenirs du pianiste et compositeur Jean Wiéner, confiés au micro de Micheline Banzet en 1957. Il nous raconte le « feu d’artifice » musical du Paris de l’Après-guerre de 1914 : Erik Satie, Cole Porter, Francis Poulenc, Duke Ellington, Igor Stravinsky, Georges Auric…

Trois jours avec Jean Wiener : Une archive de 1957 (2ème partie)
Portrait du pianiste Jean Wiener (1896-1982) à Paris en 1979, © AFP / Michele Brabo/Leemage

Quand j’ai découvert la musique afro-américaine, elle m’a un peu aplatie le dessus de la tête, j’en ai été influencé toute ma vie. Le côté humain de cette musique m’est apparu tout de suite comme d’une très grande importance. On avait l’impression que c’était la musique de chacun que c’était la musique de son cœur, de sa marche, de ses matins, de se soirs, de ses amours. Le grand apport du siècle, c’est l’apport afro-américain…

Programmation musicale

Erik Satie
Parade : Prélude de rideau rouge -Prestidigitateur chinois
Philharmonia Orchestre, dir. Igor Makévitch   

Igor Stravinsky
Octuor
Julius Baker, flûte – David Oppenheim, clarinette
Loren Glickman et Sylvia Deutscher, bassons
Robert Nagel et Theodore Weis, trompettes
Erwin Price et Richard Hixon, trombones   

Georges Auric
Sonatine pour piano en Sol Maj
Françoise Gobet, piano   

Francis Poulenc
Les Biches : Ouverture - Rondeau
Ambrosian Singers
Philharmonia Orchestre, dir. Georges Prêtre   

Duke Ellington
Mood Indigo 

Erik Satie
Socrate : Les bords de l'Ilissus
Andrée Esposito : Phèdre
Andréa Guiot : Socrate
Orchestre de Paris, dir. Pierre Dervaux 

L'équipe de l'émission :