Mercredi 24 mars 2021
59 min

Trois jours avec Arthur Grumiaux : Une archive de 1965 (3ème partie)

Dernier volet de la série d’émissions que Micheline Banzet avait consacrées au légendaire violoniste en 1965. Arthur Grumiaux évoque le rôle de ses accompagnateurs et son répertoire . Au programme, Fauré, Beethoven, et le Concerto n°1 en si bémol majeur de Mozart...

Trois jours avec Arthur Grumiaux : Une archive de 1965 (3ème partie)
Arthur Grumiaux en 1967 / Avec l’aimable autorisation de la Fondation Baron Arthur Grumiaux, © Raoul van den Boom

Arthur Grumiaux a produit le plus beau son jamais réalisé au violon. Personne, me semble-t-il, n'a atteint comme lui une beauté si parfaite du son. Cette beauté, c'était le fondement de son art. Ses capacités instrumentales, sa personnalité d'artiste ont bien sûr fait de lui un interprète irremplaçable pour jouer la musique de Mozart, plus que toute autre musique.

Sir Colin Davis , Fondation Baron Arthur Grumiaux, 1989.

  • Biographie, discographie complète, hommages et distinctions reçues par le violoniste, galerie de photographies et un livre d'or, à retrouver sur le site de la Fondation Baron Arthur Grumiaux

Programmation musicale

Gabriel Fauré
Sonate n°1 en la majeur opus 13 : Allegro molto
Arthur Grumiaux, violon
Istvan Hajdu, piano 

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

L-V Beethoven
Concerto en ré majeur opus 61 : Allegro ma non troppo
Arthur Grumiaux, violon
Orchestre royal du Concertgebouw d'Amsterdam, dir. Eduard van Beinum 

W.A Mozart
Concerto n°1 en si bémol majeur K207
Arthur Grumiaux, violon
Orchestre symphonique de Londres, dir. Colin Davis 

L'équipe de l'émission :