Les Trésors de France Musique
Entretien
Vendredi 28 février 2020
59 min

"Beethoven, l'âme singulière" : Heiligenstadt 1802, par Mildred Clary : Une archive de 1995 (10ème épisode)

En s’appuyant sur des documents, des témoignages et sur la correspondance de Beethoven, Mildred Clary nous raconte la vie de Ludwig van Beethoven dans un feuilleton de 26 épisodes. Bernard Fresson prête sa voix à Beethoven et Jean-Pierre Hané incarne les différents témoins de la vie du musicien.

"Beethoven, l'âme singulière" : Heiligenstadt 1802, par Mildred Clary : Une archive de 1995 (10ème épisode)
"Beethoven, l'âme singulière", par Mildred Clary , © Radio France / Guillaume Decalf

Quelle humiliation lorsque quelqu'un près de moi entendait une flûte au loin et que je n'entendais rien...

Au printemps 1802, sur les conseils de son médecin et ami le Dr Schmidt, Beethoven se retire dans le calme et a solitude de la petite ville de Heiligenstadt. Il s’installe dans une maison de paysan hors du village. Devant se fenêtres s’étend toute la vallée du Danube, jusqu’au pied des Carpates, le silence des champs l’entoure…Le Dr Schmidt lui a recommandé d’épargner son ouïe. Cela fait longtemps qu’il cherche à cacher sa surdité grandissante. Cette retraite lui permet de ne plus avoir à recourir à ces dissimulations humiliantes, mais il se retrouve seul avec ses démons…En Octobre 1802, Beethoven écrit le fameux Testament d'Heiligenstadt :

« …Quelle humiliation lorsque quelqu'un près de moi entendait une flûte au loin et que je n'entendais rien, ou lorsque quelqu'un entendait le berger chanter et que je n'entendais rien non plus ; de tels événements m'ont poussé jusqu'au bord du désespoir, il s'en fallut de peu que je ne misse fin à mes jours. C'est l'art et seulement lui, qui m'a retenu, ah ! Il me semblait impossible de quitter le monde avant d'avoir fait naître tout ce pour quoi je me sentais disposé, et c'est ainsi que j'ai mené cette vie misérable – vraiment misérable ; un corps si irritable, qu'un changement un peu rapide peut me faire passer de l'euphorie au désespoir le plus complet… »

Programmation musicale 

L.V Beethoven
Sonate n°7 en ut min op 30 n°2 : 2ème mvt
David Oïstrakh, violon
Lev Oborin, piano   

L.V Beethoven
Sonate n° 4 en Mi Bémol Maj op 7 : 2ème mvt
Abdel Rahman El Bacha, piano   

L.V Beethoven
7 variations en Mi bémol Maj sur Bei Männern welche Liebefühlen de La flûte enchantée de Mozart WoO 46
Yo-Yo Ma, violoncelle
Emmanuel Ax, piano   

L.V Beethoven
Le Christ au mont des oliviers op 85 : Introduction
Orchestre National de Lyon, dir. serge Baudo   

L.V Beethoven
Concerto n°3 en ut min op 37 : 1er mvt
Rudolf Serkin, piano
Orchestre philharmonique de New-York, dir. Leonard Bernstein   

L.V Beethoven
Symphonie n°2 en Ré Maj op 3 : Larghetto
Orchestre de chambre d’Europe, dir. Nikolaus Harnoncourt   

L.V Beethoven
Sonate n°15 en Ré Maj op 28 : Rondo
Abdel Rahman El Bacha, piano   

L.V Beethoven
Sonate n°9 en La Maj op 47 : 2ème mvt
Clara Haskil, piano
Arthur Grumiaux, violon   

L.V Beethoven
15 variations et fugue sur un thème original en Mi bémol Maj op 35
Alfred Brendel, piano   

L.V Beethoven
Symphonie n°3 en Mi Bémol Maj op 55 : Final
Orchestre Philharmonique de Berlin, dir. Paul Van Kempen
 

Complément de programme :

L.V Beethoven
15 Variations et fugue pour piano sur un thème original en Mi bémol Majeur, op 35   (Variations héroïques) : Variation n°8
Sélim Mazari, piano

L'équipe de l'émission :