Entretien
Mercredi 21 août 2013
51 min

Thierry Pécou, compositeur

Rediffusion du 28 novembre 2012

Ce compositeur est l'un des rares musiciens à réunir le geste de la composition et son incarnation sur la scène.

Invités

Thierry Pécou

Né en 1965 à Boulogne-Billancourt, Thierry Pécou a étudié l'orchestration et la composition au C.N.S.M. de Paris. Il a été pensionnaire à la Casa de Velazquez à Madrid, lauréat du Prix Villa-Médicis Hors les Murs, et a reçu de nombreux prix pour ses compositions, qui font l'objet de commandes de la part d'institutions et d'interprètes renommés.

Ses oeuvres ont ainsi été interprétées dans des lieux tels que les festivals « Présences » à Radio-France, l'opéra de Umea en Suède, la Gaudeamus Music-Week à Amsterdam, l'Automne de Moscou, les New Music Concerts à Toronto, le Foro Internacional de Musica Nueva de Mexico, Automne en Normandie, le Festival d'Ambronay, Bath Music Festival, Tampere Choir Festival (Finlande), Shanghai Spring Music Festival, ainsi qu'à l'Auditorium de Yokohama au Japon, et à la salle Pleyel, aux Théâtre de la Ville et Théâtre des Champs Elysées à Paris.

Ce compositeur est l'un des rares musiciens à réunir le geste de la composition et son incarnation sur la scène. Il interprète fréquemment ses propres oeuvres, au piano ou à la tête de Zellig, ensemble à géométrie variable dédié à la création, dont il est le fondateur, ou en soliste avec orchestre, pour ses concertos pour piano (Tremendum et L'Oiseau innumérable). Thierry Pécou s'est engagé très tôt dans un itinéraire singulier, à l'écart des notions d'avant-garde, et de post-modernité centrées de manières univoques sur l'histoire esthétique de l'occident. Au fil de ses créations, le compositeur est allé à la rencontre de cultures éloignées dans l'espace et dans le temps : les langues et l'imaginaire de l'Amérique précolombienne et des sociétés amérindiennes dans la Symphonie du Jaguar et la cantate Passeurs d'eau, les mythes grecs qui ont inspiré Les filles du feu, les traces de l'Afrique et de l'Amérique dans Tremendum un carnaval brésilien, Outre-Mémoire et l'Oiseau innumérable, mais aussi la Chine ancienne, la spiritualité tibétaine… En rencontrant ces traditions, Thierry Pécou, « rêve de faire résonner le monde entier », et cherche à redonner à la musique sa dimension de rituel. Ainsi conçue, la musique invite, absorbe l'auditeur. La forme musicale est alors indissociable du geste corporel. La forme, le geste de l'instrumentiste et éventuellement, la danse, s'inscrivent dans le même échange d'énergie qui caractérise les cultes afro-américains - tel le candomblé brésilien ou les rituels chamaniques amérindiens.

Sa musique s'inscrit dans le souffle épique du Tout-Monde que le prédit poète martiniquais Edouard Glissant et qui n'est pas une totalité uniforme mais la multiplicité imprévisible de toutes nos singularités. Pour Thierry Pécou, la complexité n'est pas l'objet d'un art : elle résulte d'une écoute du monde. C'est ainsi que la virtuosité compositionnelle que l'on entend dans Vague de pierre côtoie la répétition incantatoire de simples formules mélodiques, tout comme, aux abords d'une île, un cordon uniforme de sable longe la végétation enchevêtrée de la mangrove.

Thierry Pécou sait également sculpter le son vers le silence pour dévoiler et dépasser un autre silence : celui auquel ont été réduits les peuples et les cultures victimes de l'expansion coloniale de l'Occident. C'est par la métaphore et par l'invocation que Nawpa oppose sa résistance à la destruction dont a été l'objet la musique rituelle de l'ancienne civilisation andine de Tawantinsuyu. C'est par la force de l'intention poétique et l'adresse de l'écriture qu'Outre-Mémoire ressuscite la mémoire interdite des victimes de la traite négrière.

Pour Thierry Pécou, écrire c'est se trouver face à l'autre homme, dans sa fragilité et sa souffrance. Pourtant, la substance et la forme musicale ainsi que leur réception ne peuvent être circonscrites par un système ou réduites à l'expression d'une idéologie. Elles accompagnent la pensée du compositeur mais acquièrent leur propre existence, qui dépasse le geste et le moment de la création.
bio par Jean-Luc Tamby

« Outre-mémoire, variances » de et par Thierry Pécou

9 mai 2011. Espace 1789 de Saint-Ouen. Concert lors de la journée commémorative de l'abolition de l'esclavage en France. En partenariat avec l'Institut du Tout-Monde, fondé par Edouard Glissant

Tout savoir sur Thierry Pécou

Programmation musicale

GENERIQUE de L'EMISSION : Suite Panaméenne de Kurt Weil
utilisé comme thème de la célèbre chanson Youkali
Rosemary Hardy, soprano
Ensemble Modern
B K Gruber
Album : Berlin im Licht réf : LARGO 5114

Guillaume Dufay
Messe de L'Homme Armé, Benedictus
Ensemble des Jeunes Solistes
Rachid Sfair
Grave GRAV GRCD 6

Thierry Pécou, Pierre Eyssartier
L'Homme Armé (1996) - "Que la guerre est jolie"
Ensemble des Jeunes Solistes
Rachid Safir
Grave GRAV GRCD 6

Thierry Pécou
L'Oiseau innumérable (2006) Concerto pour piano et orchestre 4è mouvement
Alexandre Tharaud, piano
Ensemble Orchestral de Paris
Andrea Quinn
Harmonia Mundi HM HMC 901974

Thierry Pécou
Une Rose (ballet de Karine Saporta) (A Circle o Kisses) Bayou Valse
Thierry Pécou, piano
Ensemble Zellig
Thierry Pécou
MDA 9905

Thierry Pécou
A Circle o Kisses, New Orleans
Thierry Pécou, piano
Ensemble Zellig
Thierry Pécou
MDA 9905

Thierry Pécou
Vague de Pierre (2007) pour grand orchestre (Commande de radioFrance) 1er mouvement
Orchestre philharmonique de Radio France
Jonathan Stochammer
Harmonia mundi HM HMC 905 267

Musique traditionnelle
Yo vendo unos ojos negros
Issac Delgado
Calle 54 CAL 54 88697671442

Thierry Pécou
Manoa (2005) Pour flûte basse, clarinette basse et violoncelle
Ensemble Variances
Harmonia Mundi HM HMC 905269

Thierry Pécou, Guillermo Diego (1995-2011)
Paseo de la Reforma
Ensemble Variances, Percussions et claviers de Lyons
Harmonia Mundi HM HMC 905269

Thierry Pécou
Tremendum (Concerto Carnaval)
Ensemble Variances, Percussions et claviers de Lyons
Harmonia Mundi HM HMC 905269

L'équipe de l'émission :
Mots clés :