Entretien
Mardi 22 janvier 2013
51 min

Nikolas Kerkenrath, ancien administrateur culturel franco-allemand (2/2)

Nikolas Kerkenrath, ancien administrateur culturel franco-allemand (2/2)
Nikolas Kerkenrath, ancien administrateur culturel franco-allemand (2/2)

Nikolas Kerkenrath

est né en 1940
à Schwerin (Allemagne).

La guerre et l'après guerre ont marqué son enfance et sa jeunesse. Sa carrière culturelle débute d'une manière atypique, non académique ; c'est un autodidacte.

Invités

Nikolas Kerkenrath

En 1964, il attire l'attention de celui qui est son modèle et sera son mentor : Rolf Liebermann. Grâce à lui il devient stagiaire à l'Opéra de Hambourg. Avec cet acquis, Arno Wüstenhöfer, alors à la tête des Wuppertaler Bühnen (c'est lui qui découvre Pina Bausch) l'engage dans son bureau artistique ; mais Kerkenrath tient à œuvrer sur la scène, non pas à rester dans les coulisses. Le professionnalisme et l'élan créateur de ces deux personnalités ont constitué pour toute son activité future une orientation de référence.
Sur recommandation de Rolf Liebermann, Nikolas Kerkenrath apprend, comme assistant à la mise en scène et à la dramaturgie, au théâtre de Lucerne de 1965 à 1968, tous les rouages du métier théâtral. Entre 1968 et 1981 il est metteur en scène à Lucerne, Stans, Baden, Aarau, Carouge, Genève, Lausanne et Berne.
Les années qui suivent lui permettent d'ajouter à son actif d'autres facettes utiles : critique culturel pour plusieurs publications suisses et pour le magazine Opernwelt, collaborateur au sein du Kulturprozent de la grande firme Migros à Zürich, organisateur de rencontres et de discussions pour des associations suisses de théâtre (y prennent part entre autres Jean-Louis Barrault, Rolf Liebermann, Ivan Nagel, Michel Glotz, Claus Peymann, Christoph von Dohnanyi, René Koering, Götz Friedrich, Hugues Gall).
En 1983, Nikolas Kerkenrath fonde avec des amis, dans une ancienne usine à gaz alors menacée de destruction, le festival Théâtres d'été Nyon. Il en est le responsable artistique jusqu'en 1986 et en demeure toujours membre d'honneur.

Découvrez Nikolas Kerkenrath

Programmation musicale

GENERIQUE de L'EMISSION : Suite Panaméenne de Kurt Weil
utilisé comme thème de la célèbre chanson Youkali
Rosemary Hardy, soprano
Ensemble Modern
H.K. Gruber
Album : Berlin im Licht réf : LARGO 5114

Claude Debussy
Le Martyre de Saint Sébastien / Final du 1er acte
NDR Sinfonieorchester
Günter Wand
RCA 74321 72788 2

Gaetano Donizetti
Ah non credeva : Cavantine de Lucia, Cabalette
Lucia Aliberti, soprano
Orchestre de la Radio de Munich
Lamberto Gardelli
ORFEO MC. M S 119 841

Romain Didier
La Femme du Chanteur
Romain Didier
Mélithée : EMAP 472023 WM 330

Robert Schumann
Concerto en La Mineur
François-René Duchâble, piano
Orchestre National du capitole de Toulouse
Michel Plasson
Département Culturel de Bayer

Alban Berg
Trois pièces pour orchestre Op 6 : Prélude
SWF-Sinfonieorchester Baden Baden
Michael Gielen
Interrecord ICRD INT 860.923

Joseph Lanner
Steyrisches Tänze, Op 165
Orchestre Symphonique de la Radio de Vienne
Leopold Hager
Département culturel BAYER

Albéric Magnard
Sonate pour violon et piano en sol majeur, Op 13, 1er mouvement : très vif
Augustin Dumay, violon; Jean-Philippe Collard, piano
EMI CD 7498902

Joseph Kosma
Le serment
Françoise Masset, soprano; Christine Icart, harpe
Zig Zag Territoire ZZT 061001

L'équipe de l'émission :
Mots clés :